Adieux parfaits pour Franck Ribéry et Arjen Robben
Adieux parfaits pour Franck Ribéry et Arjen Robben | AFP

Le Bayern Munich s'offre un 29e titre en Bundesliga

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich n'a pas fait dans la demi-mesure. Le club bavarois a réalisé un carton face à l'Eintracht Francfort (5-1) pour s'offrir un 29e titre de champion d'Allemagne, le septième de rang. Franck Ribéry et Arjen Robben, qui disputaient tous les deux leur dernier match de Bundesliga sous le maillot du Bayern, ont tous les deux marqués.

Après-midi parfaite pour le Bayern Munich. Devant son public, le club bavarois s’est adjugé un 29e titre de champion d’Allemagne, le septième de rang, au terme de la dernière journée de Bundesliga. Grâce à leur large victoire face à Francfort (5-1), Niko Kovac et ses joueurs devancent le Borussia Dortmund, vainqueur à Gladbach mais qui termine à deux longueurs du mastodonte allemand. Le Bayern assoit un peu plus sa domination outre-Rhin, et à surtout offert des adieux parfaits à Franck Ribéry et Arjen Robben.

12 saisons, 424 matches, 23 trophées pour le Français. 10 saisons, 308 matches, 19 trophées pour le Néerlandais. A l’Allianz Arena, c’est une véritable page de l’histoire du Bayern qui s’est tournée. Le Bayern et ses supporters n’ont pas manqué de saluer les deux légendes, au cours d’une brève cérémonie lors de l’échauffement où Ribéry n’a pas pu retenir ses larmes. Un hommage fort, avant que le duo ne prenne place sur le banc pour laisser la nouvelle génération aller chercher un nouveau "Meisterschale".

L'énorme tifo du public du Bayern Munich
L'énorme tifo du public du Bayern Munich © TOBIAS HASE / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE

Préféré au duo "Robery", Serge Gnabry et Kingsley Coman ont montré que la relève était prête. Intenables, les deux jeunes ailiers ont rendu folle une défense de l’Eintracht qui n’aura tenu que quatre minutes avant de craquer, Coman profitant d’un joli mouvement entre Lewandowski et Müller pour ajuster Kevin Trapp (1-0, 4e). Le gardien allemand a longtemps maintenu son équipe à flot (9e, 13e, 31e, 52e) avant qu’Alaba (2-1, 53e) puis Renato Sanches (3-1, 58e) ne répondent à l’égalisation de Sébastien Haller (1-1, 50e) pour sceller définitivement le sort de cette Bundesliga.

L’heure alors pour Niko Kovac de lancer Franck Ribéry et Arjen Robben, qui se sont tous les deux offerts des adieux parfaits. Le Français a d’abord enflammé l’Allianz Arena comme à ses plus belles heures en se faufilant dans la surface d'un double-contact parfait avant de tromper Trapp d’un piqué astucieux (4-1, 72e). Puis le N°10 bavarois a profité d’un une-deux entre Alaba et Lewandowski pour conclure de près et inscrire son 99e but en Bundesliga (5-1, 78e). "C'était difficile, c'était mes derniers moments à l'Allianz Arena, avec mes collègues, avec mon équipe, je ne suis pas resté deux ou trois ans, mais 12 ans. Mais c'est la vie, c'est le football, il faut aller de l'avant. Toute chose vient en son temps, et il faut l'accepter", a confié Ribéry à Sky après le match. Un ultime frisson en guise de conclusion parfaite pour les deux joueurs, qui pourront définitivement boucler la boucle la semaine prochaine en cas de victoire en finale de la coupe d'Allemagne face au RB Leipzig.

à voir aussi Bundesliga : Franck Ribéry, un neuvième titre record et des adieux parfaits Bundesliga : Franck Ribéry, un neuvième titre record et des adieux parfaits

Dortmund, une victoire pour rien

Ils y auront cru cinq minutes. Alors que Sebastien Haller égalisait pour Francfort sur la pelouse du Bayern en tout début de deuxième mi-temps, Marco Reus trouvait la faille face à Gladbach et permettait au Borussia Dortmund de faire le break, alors que Jadon Sancho avait ouvert le score peu avant la fin du premier acte. Le Bvb est alors à égalité de point avec le Bayern Munich, devancé seulement à la différence de buts. Mais Ribéry et sa bande ont finalement fait le boulot, effaçant les dernier espoirs de titre des hommes de Lucien Favre, leader pendant 20 journées cette saison et qui terminent deuxièmes, à deux points du champion.

Leverkusen verra la Ligue des Champions

L'autre grande question de cette dernière journée concernait le dernier spot pour la Ligue des Champions. Gladbach, quatrième avant le début de cette 34e journée, devra finalement se contenter de la Ligue Europa après sa défaite face à Dortmund (0-2). Un revers qui fait les affaires du Bayer Leverkusen. Les hommes de Peter Bosz se sont faits plaisir sur la pelouse du Herta Berlin (1-5), écrasant le club de la capitale sous l'impulsion de Kai Havertz, buteur pour la 17e fois cette saison en championnat, et de Lucas Alario, auteur d'un triplé. 

C'était la journée des cartons sur les pelouses de Bundesliga puisque Wolfsburg s'est offert le dernier ticket pour la Ligue Europa en atomisant Augsbourg (8-1) grâce notamment à un triplé de Wout Weghorst, qui termine cette saison avec 18 buts au compteur. L'Eintracht Francfort profite lui de la finale de la Coupe d'Allemagne entre le Bayern Munich et le RB Leipzig, tous deux qualifiés pour la Ligue des Champions, pour voir sa 7e place devenir européenne. Le demi-finaliste de la Ligue Europa aura droit de participer au deuxième tour de qualification de la petite Coupe d'Europe.