Papastathopoulos, Borussia Dortmund
Le défenseur du Borussia Dortmund Sokratis Papastathopoulos se tient la tête | PATRIK STOLLARZ / DPA / AFP

Bundesliga: Dortmund sauve les meubles, Leverkusen redémarre

Publié le , modifié le

Hôte de Stuttgart, lanterne rouge de Bundesliga, le Borussia Dortmund a rattrapé deux buts pour décrocher le point du nul lors de la 5e journée du Championnat d'Allemagne (2-2). Freiné lors de ses deux dernières sorties domestique, le Bayer Leverkusen s'est remis dans le bon sens face à Augsbourg (1-0). Les hommes de Roger Schmidt reviennent à un point du Bayern Munich, leader avec 11 unités.

Les résultats de la 5e journée de Bundesliga

Dortmund tire la langue. Depuis son franc succès sur Arsenal lors de la 1ère journée de Ligue des champions, le club de la Rhur est à la peine. Défait à Mayence samedi dernier (2-0), les hommes de Jurgen Klopp ont frisé la correctionnelle sur leur pelouse contre Stuttgart. Lanterne rouge de Bundesliga, le club souabe avait tout de la victime expiatoire au coup d'envoi. Un seul point marqué et un but inscrit en quatre sorties, un directeur sportif renvoyé avant le match, rien ne tournait rond au VfB. Lorsqu'un Borussia endormi sortait de sa torpeur après la demi-heure de jeu sous l'impulsion de Kagawa et du mur jaune, la côte des visiteurs fléchissait. Kagawa touchait la transversale (33e), Ulreich s'illustrait sur une frappe de Grosskreutz (41e). Déjà dangereux en milieu de première période sur une tentative de Werner repoussée par Weindenfeller, Stuttgart revenait à la charge. Gagnante cette fois. Profitant de l'apathie défensive des Schwarz-Gelben, le milieu de terrain des Die Roten Daniel Didavi ouvrait le score à bout portant (0-1, 48e).

Aubameyang et Immobile sortent de la boîte

Peu reluisants sur la première action où un corner à deux les avaient déstabilisé, les locaux n'étaient pas plus impériaux vingt minutes plus tard. Le même Didavi était tout heureux d'hériter du cuir pour doubler la mise, suite à une intervention manquée de Schmelzer (0-2, 68e). Un coup de grisou salvateur pour le BvB. Déjà vaincus par le Bayer Leverkusen dans sa bouillante enceinte en ouverture du championnat, les coéquipiers d'Aubameyang ne pouvaient se permettre une nouvelle déconvenue. Alors, l'ancien stéphanois a pris les choses en main. Une course plein axe, un crochet sur le gardien adverse et le Gabonais poussait le cuir au fond pour la troisième fois de la saison (1-2, 73e). Peu inspirée, la défense centrale Subotic-Papastathopoulos manquait de ruiner cet effort et de couper le nouveau souffle des leurs (83e). Ulreich ne pouvait en dire autant. Décisif à de nombreuses reprises sur sa ligne, le portier du VfB partait en visite sur un coup-franc anodin de Schmelzer. Immobile ne gâchait pas l'offrande et concluait du droit (2-2, 86e). Huitième à 4 points du Bayern Munich, Dortmund a éteint le feu.

Le Bayer est dauphin

De son côté aussi le Bayer Leverkusen a joué aux pompiers. Un nul face à Brême (3-3) et une lourde défaite à Wolfsburg (4-1) avaient détrôné le club aux lions de son fauteuil de leader. Battu par Monaco en Ligue des champions, les hommes de Roger Schmidt devaient stopper l'hémorragie devant Augsbourg. Une mission accomplie grâce à une petite réalisation de son attaquant sud-coréen Son (1-0, 33e). Meilleure attaque d'Allemagne avant ses débuts sur la scène européenne, le club de Rhénanie a depuis réduit la voilure. Ce maigre succès lui assure un retour dans le sillage du leader munichois, à un point.  

Jerome Carrere