Bayern
Le Bayern a rejoint Dortmund en tête de Bundesliga | JOHN MACDOUGALL, John MAC DOUGALL / AFP

Bundesliga (9e journée) : Le Bayern rejoint Dortmund en tête du championnat allemand

Publié le , modifié le

Deux semaines après l'arrivée sur le banc de Jupp Heynckes, le Bayern Munich a rejoint samedi Dortmund en tête de la Bundesliga, grâce à un but de Corentin Tolisso contre Hambourg (1-0), alors que le Borussia concédait le nul (2-2) à Francfort après avoir mené 2-0. A la différence de buts, Dortmund reste leader, mais les deux ogres du football allemand comptent désormais chacun 20 points après 9 journées. Leipzig, actuellement euphorique, est troisième à un point seulement, après sa victoire 1-0 à domicile contre le promu Stuttgart.

Le Bayern sourit

Trois matches, trois victoires pour Jupp Heynckes. Après avoir donné un signal clair de sa vision de la hiérarchie dans l'équipe, en alignant tous les cadres pour ses deux premiers matches, le successeur de Carlo Ancelotti avait fait tourner samedi pour ce match contre Hambourg, une équipe de bas de tableau. Tolisso retrouvait sa place en milieu défensif au côté de Vidal, et James était installé dans l'axe de l'attaque à la place de Müller, en soutien du buteur Robert Lewandowski. Coman était lui de nouveau titulaire, pour la troisième fois en trois matches sous Heynckes.

Mais alors que l'on pouvait s'attendre à un nouveau festival offensif, après le 5-0 contre Fribourg et le 3-0 contre le Celtic Glasgow en C1, le Bayern a buté sur un adversaire très discipliné, appliqué en défense, et pourtant réduit à 10 dès la 39e minute à la suite de l'expulsion de Gideon Jung. Les champions d'Allemagne ont dû faire preuve de patience, et c'est Corentin Tolisso qui a débloqué le compteur à la 52e minute (1-0), bien décalé dans la surface par Thomas Müller. Les Bavarois ont ensuite fait en vain le siège du but de Hambourg, butant sur le gardien, les poteaux ou des contres in extremis. Ils se sont même fait peur en concédant quelques occasions de but dans la dernière demi-heure.

Dortmund pleure

Colosse aux pieds d'argile, le leader a de nouveau pêché en défense samedi, et reste désormais sur trois matches sans victoire, dont le nul (1-1) à Nicosie contre l'Apoel mardi qui l'élimine pratiquement de la Ligue des champions. Le Borussia a pourtant ouvert la marque à Francfort à la 19e minute par l'international turc Nuri Sahin (0-1) et cru réussir le KO par Maximilian Philipp à l'heure de jeu (0-2, 57e). Mais, dans un match très spectaculaire, où chaque contre-attaque ou presque donnait lieu à une occasion de but, Francfort est d'abord revenu sur un penalty de l'international espoir français Sébastien Haller (1-2, 64e), avant l'égalisation signée Marius Wolf (2-2, 68e).

"Quand tu mènes 2-0, tu n'as pas le droit de lâcher comme ça, dans un match comme celui-là ça ne doit pas arriver", a commenté le buteur Sahin après le match. A sa décharge, le Borussia est miné par les blessures de joueurs majeurs. En attaque, les internationaux Reus et Schürrle ont manqué tout le début de saison et sont toujours absents. Et à Francfort samedi, les quatre titulaires de la défense était absents, sur blessure ou suspension, pour Sokratis.

Leipzig attend

Dans l'ombre des deux grands clubs, mais à un point, le RB Leipzig fait son bonhomme de chemin. Il a remporté samedi à domicile contre Stuttgart (1-0) sa quatrième victoire consécutive en championnat.
"Nous sommes dans une bonne phase", a commenté le capitaine Marcel Sabitzer : "En ce moment nous prenons énormément de plaisir. Nous espérons pouvoir continuer comme cela dans les prochaines semaines. Contre le Bayern (en Coupe mercredi puis en championnat samedi, NDLR), ce seront évidemment des matches très difficiles. Mercredi, ce sera comme une finale. Nous allons bien analyser le Bayern et essayer de nous qualifier. Samedi, nous jouons à l'extérieur à Munich. Un autre match énorme. Nous savons ce qui nous attend mais nous y allons la tête haute."

francetv sport @francetvsport