Bayern
La joie des Bavarois | AFP PHOTO / ODD ANDERSEN

Bayern, un triomphe en 5 chiffres

Publié le , modifié le

En s’imposant face au Hertha Berlin (3-1), le Bayern Munich a officialisé son second sacre d’affilée en Bundesliga. Cette saison, plus encore que lors du dernier exercice, les Bavarois ont tout ravagé sur leur passage en Championnat, ne laissant que très rarement à ses concurrents le loisir de limiter les dégâts. Retour, en cinq chiffres, sur le titre de tous les records.

27

En 2013 déjà, le Bayern avait déjà battu un record de précocité en s’assurant le titre au début du mois d’avril, pour la 28e journée du Championnat. Cette saison, c’est donc le 25 mars, et après 27 journées seulement, que le "Rekordmeister" peut ajouter sans sourciller une nouvelle ligne à son palmarès. Une réussite non négligeable pour Pep Guardiola, qui aura donc fait encore un peu mieux que Jupp Heynckes. 

25

Soit le nombre de points d’avance du Bayern sur Dortmund au classement à l’issue de la 27e journée (77 contre 52). Un écart record devant lequel même la Juve (14 unités d’avance sur la Roma) et le PSG (10 points d’avance sur Monaco) doivent s’incliner. L’an passé, la machine bavaroise avait terminé la saison en reléguant le Borussia à 25 points (91 contre 66). La voilà bien partie pour dépasser ce seuil jamais vu jusqu’alors : si les coéquipiers de Ribéry poursuivent jusqu’au bout leur série de succès, ils achèveront en effet l’exercice 2013-14 avec 98 points, améliorant largement leur propre record.

19

Si le Bayern ne perd pas (zéro défaite en Championnat cette saison), il n’aime pas non plus les matches nuls. L’armada n’a donc été tenue en échec qu’à deux reprises, par Fribourg lors de la 4e journée, et par le Bayer Leverkusen un mois plus tard. Ce qui signifie que le nouveau champion d’Allemagne a enchaîné les victoires sans discontinuer depuis le 19 octobre… soit 19 succès d’affilée ! Là encore, il s’agit bien évidemment d’un nouveau record, toujours en cours.

13

On parle régulièrement de l’attaque flamboyante des Bavarois et de leurs 79 réalisations, un total pourtant surpassé par le Barça (85 buts), le Real (80) -avec trois matches de plus- et Liverpool (82 buts) -avec quatre matches de plus. On a tendance à moins parler de leur défense, domaine où Munich est bel et bien intouchable. Le club n’a encaissé que 13 buts cette saison, et affiche une solidité quasiment sans pareille sur le Vieux Continent. En Allemagne, Dortmund, 2e défense du pays, est loin (29 buts concédés). Ailleurs en Europe, Chelsea (23 buts encaissés), l’Atlético (21), Lille (19) et Paris (18) s’en rapprochent. Seule la Roma (15 buts encaissés) tient la comparaison.

5

Le quintet offensif du Bayern Munich est sans pareil en Allemagne. Franck Ribéry (9 buts, 9 passes), Thomas Müller (12 buts, 8 passes), Mario Götze (8 buts, 6 passes), Arjen Robben (10 buts, 5 passes) et Mario Mandzukic (17 buts, 4 passes) animent l’une des toutes meilleures attaques du Vieux Continent (79 buts, soit 2,92 buts par match). En 27 rencontres de Championnat cette saison, les cinq hommes compilent au total 56 buts et 32 passes! A titre de comparaison, le quintet le plus productif du Borussia en est à 46 réalisations et 26 passes.