Bundesliga Bayern Munich Robben 032010
Arjen Robben | AFP - Simon

Bayern Munich : état d'urgence décrété

Publié le , modifié le

Rien ne va plus. Le Bayern Munich a concédé dimanche une défaite douloureuse sur la pelouse de Dortmund (0-2). Conséquence directe : la visite annuelle à la Fête de la bière de la formation bavaroise a été remplacée par un entraînement ce lundi. 12e du classement, le Bayern inquiète ses fans et ses dirigeants : "l'heure est venue de se réveiller" pour Uli Hoeness, président du conseil de surveillance.

Louis Van Gaal sait appuyer là où ça fait mal. Son club en crise après une nouvelle défaite face à Dortmund (0-2), l'entraîneur néerlandais a décidé de priver ses joueurs de l'habituelle Oktoberfest, traduisez : Fête de la bière. "La direction du Bayern a annulé la visite prévue aujourd'hui (lundi) en milieu de journée des joueurs, entraîneurs et responsables du club à la Fête de la bière", a indiqué le club. "En raison de la situation sportive, l'entraîneur Louis van Gaal a prévu un entraînement à 11h30 (09h30 GMT) à la place".

La 200e édition de la fête, commencée le 18 septembre s'achevait ce lundi. Les joueurs du Bayern devaient y apparaitre en vêtements traditionnels, accompagnés de leurs épouses et compagnes avant de déguster bières et saucisses. Pas cette année. Les obligations sportives l'ont emporté sur le culturel. Derrière cette sanction, presque capricieuse, se cache une réalité difficile à digérer pour le club bavarois, habitué à jouer les premiers rôles en Bundesliga.

Le Bayern Munich occupe actuellement la 12e place du classement et compte 13 points de retard sur le leader Mayence, après 7 journées. S'ajoute un nombre de but famélique : avec simplement cinq réalisations en sept matchs. Une position jugée "indigne" par le président du club Karl-Heinz Rummenigge. "C'est indigne du Bayern d'être relégué à treize points de la tête (...). La situation nous inquiète et ne nous plaît pas du tout".

12e du classement : "Une position indigne"

Une des raisons évoquée par le technicien hollandais est la mauvaise gestion du ballon par son équipe. "Notre problème, ce n'est pas quand l'adversaire a le ballon, mais quand nous avons le ballon et que nous le perdons pour des raisons stupides, c'est quelque chose qu'on doit améliorer. Notre possession du ballon doit s'améliorer. Cela me rend fou ! "

Le club paye certainement son absence totale de recrutement cet été en même temps qu'un excès de confiance, après un doublé championnat-coupe et une finale de Ligue des Champions. "C'est toujours plus facile après coup de dire +Il aurait fallu faire cela+ (ndlr : plus recruter). Cela ne sert à rien" ajoute Rummenigge.

Même son de cloche chez Uli Hoeness, président du conseil de surveillance : "L'heure est venue de se réveiller et d'arrêter de se chercher des excuses, il faut gagner et engranger des points". Les Bavarois devront réagir vite. Samedi, lors de la 8e journée, ils reçoivent Hanovre, actuellement 3e.

Le Bayern a encore des raisons d'espérer, l'an dernier, à la même époque, le club végétait aux alentours de la 8e place. Il avait fallu attendre la trêve pour voir la formation partir à l'assaut des sommets du classement. Bis repetita ?