Allemagne : Podolski annonce sa retraite internationale

Allemagne : Podolski annonce sa retraite internationale

Publié le , modifié le

L'attaquant allemand Lukas Podolski a annoncé lundi sa retraite de l'équipe nationale de foot pour qui il a foulé le terrain à 129 reprises, une décision qui intervient 15 jours après celle du capitaine Bastian Schweinsteiger.

"J'ai dit à l'entraîneur (Joachim Löw) qu'à partir de maintenant, je ne vais plus jouer pour l'équipe nationale", écrit le joueur de Galatasaray Istanbul sur sa page Facebook, évoquant une "décision très difficile à prendre".

Si le numéro 10 n'était plus titulaire indiscutable depuis 2012, Löw l'avait tout de même embarqué avec lui à l'Euro 2016 où il vivra l'élimination de la Mannschaft championne du Monde par la France en demi-finale. Car Podolski, 31 ans, restait un cadre indiscutable dans le vestiaire allemand, adoré du public et réputé pour sa bonne humeur. Avec ses 129 sélections, il est le troisième joueur allemand le plus capé derrière son ex-complice en attaque de la Mannschaft, Miroslav Klose et le capitaine légendaire Lothar Matthaüs.

"Je souhaite à l'équipe nationale un avenir plein de succès"

Avec 48 buts, il se classe 4e buteur de la Mannschaft devant Jürgen Klinsmann et Rudi Völler dans un classement dominé par les 71 réalisations de Klose. En mars 2015, le joueur d'origine polonaise montre qu'il avait encore de beaux restes en marquant un but égalisateur qui évite une humiliation aux champions du monde face à l'Australie. Cela restera sa dernière réalisation pour l'Allemagne. Passé par le FC Cologne, le Bayern Munich, Arsenal et l'Inter Milan --deux passages difficiles-- Podolski a retrouvé un peu de sa superbe à Istanbul, club rejoint en août 2015, marquant 15 fois en 37 apparitions.

Après l'échec de la campagne européenne, la Mannschaft se sépare ainsi d'une de ses figures les plus connues qui a décidé d'emboîter le pas à son comparse, Bastian Schweinsteiger, avant que ne commencent les qualifications pour le Mondial 2018 en Russie. Leur départ fait écho à ceux de Klose et du capitaine Philipp Lahm après la victoire au Brésil. "Je souhaite à l'équipe nationale un avenir plein de succès. Le trophée doit aussi aller à l'Allemagne en 2018. Dès maintenant je vais croiser les doigts en tant que grand fan de cette super équipe (...). Tout l'honneur était pour moi", conclut "Poldi" dans son message Facebook.

AFP