Bundesliga : Inarrêtable Erling Haaland, auteur d'un nouveau doublé avec Dortmund

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Erling Haaland (Borussia Dortmund) après son doublé contre l'Union Berlin
Erling Haaland (Borussia Dortmund) après son doublé contre l'Union Berlin |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Mais où va s'arrêter Erling Haaland ? Époustouflant depuis le début de saison, et notamment depuis son arrivée au Borussia Dortmund, l'attaquant norvégien a encore fait parler son talent contre l'Union Berlin samedi avec un nouveau doublé. Le BvB s'est largement imposé (5-0), tout comme le Bayern (1-3 à Mayence), leader après la défaite de Leipzig en fin de journée à Mönchengladbach.

Erling Haaland, le Norvégien de 19 ans recruté par Dortmund en janvier, a de nouveau réussi un doublé samedi contre l'Union Berlin (5-0), portant son total à sept buts en trois matches. Contre les promus, le phénomène qui fascine l'Allemagne a marqué aux 18e et 76e minutes. Le score était acquis lorsqu'il a laissé sa place à la 77e minute, sous les ovations du Signal Iduna Park. 
 

En débauchant l'avant-centre norvégien de 19 ans du RB Salzbourg début janvier, le Borussia a décroché le gros lot: en trois matches, le jeune prodige vient de marquer sept fois, un triplé et deux doublés, le dernier samedi lors du démontage de l'Union Berlin 5-0. Contre les promus, le phénomène qui fascine l'Allemagne a marqué aux 18e et 76e minutes. Le score était acquis lorsqu'il a laissé sa place à la 77e minute, sous les ovations du Signal Iduna Park."Je ne suis pas encore à 100% et je dois encore travailler, mais je suis content de mon football", a-t-il dit au micro de Sky après le match.

Depuis l'arrivée de Haaland, Dortmund a marqué cinq buts par matches (5-3, 5-1, 5-0) et semble avoir totalement oublié ses errements de l'automne. Les dirigeants du club, qui annonçaient leur intention de jouer le titre de champion, monopolisé par le Bayern depuis 2013, ont investi très gros dans ce mercato hivernal : outre Haaland, venu pour 20 millions d'euros, ils ont recruté jeudi l'international allemand Emre Can (Juventus), d'abord en prêt mais avec un engagement d'achat pour une somme de 25 millions d'euros.

Le Bayern poursuit sa belle dynamique

Le Bayern Munich a gagné à Mayence (3-1) et a pris la tête de la Bundesliga.

En déplacement, les Bavarois ont également été impressionnant : troisième victoire consécutive, pour 12 buts marqués et un seul encaissé depuis le début des matches retours en janvier. Robert Lewandowski (8e), Thomas Müller (14e) et Thiago Alcantara (26e) ont mis Mayence KO d'entrée, avant que le match ne baisse de rythme.

Lewandowski se détache légèrement au classement des buteurs, avec 22 réalisations en 20 matches. Werner, 20 buts, peut recoller s'il se montre efficace contre Mönchengladbach. Il s'agit de la 11e victoire du Bayern en 13 matches depuis l'arrivée sur le banc de Hansi Flick, qui a succédé à Niko Kovac limogé en novembre.

M'Gladbach surclasse Leipzig

Le choc de la journée entre Leipzig et Mönchengladbach, l'équipe surprise de la première partie de saison, a d'abord tourné à la leçon de football... pour Leipzig. Julian Nagelsmann avait mis en garde la semaine dernière : "Nous ne sommes pas une top-team, nous ne sommes pas au niveau du Bayern ou de Dortmund".

Mönchengladbach lui a prouvé pendant 45 minutes qu'il avait raison. Les coéquipiers de Marcus Thuram et Alassane Pléa ont étouffé le RB: supérieurs tactiquement, plus forts dans les duels, ils ont totalement empêché Leipzig de déployer son jeu. Alassane Pléa (24e) et Jonas Hofmann (34e) ont donné un avantage mérité aux Rhénans.

A la pause, Nagelsmann a opéré deux changements et une modification tactique, et Patrik Schick, à peine entré en jeu, a ramené Leipzig à 2-1 (50e). Puis Leipzig a bénéficié de l'exclusion très sévère à l'heure de jeu de Pléa, qui a vu jaune pour une faute puis rouge juste après pour avoir fait un geste d'humeur envers l'arbitre. A 11 contre 10, les Saxons ont pressé le but de M'Gladbach jusqu'à ce que Christophe Nkunku, l'ancien du Paris SG, n'arrache le nul à la 89e minute.

Suite à ce revers, Leipzig a perdu la tête du championnat au profit du Bayern Munich et n'a pas fait le plein de confiance justement avant son opposition face à l'équipe bavaroise.
 

AFP