Le Munichois Arjen Robben
Le Munichois Arjen Robben | AFP - CHRISTOF STACHE

Allemagne - La Supercoupe pour le Bayern Munich

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich a pris sa revanche sur son grand rival Dortmund, champion d'Allemagne et vainqueur de la Coupe d'Allemagne, en remportant la Supercoupe d'Allemagne 2 à 1 (mi-temps: 2-0), dimanche soir à l'Allianz Arena de Munich.

Cette victoire dans ce match aux allures de Clasico permet à l'entraîneur  Jupp Heynckes d'engranger son premier titre avec le Bayern après une première  saison vierge, ponctuée de deuxièmes places: deuxième de la Bundesliga,  humiliation en finale de Coupe d'Allemagne face à Dortmund 5-2, et défaite aux  tirs aux buts en finale de Ligue des Champions face à Chelsea. Dans son antre de l'Allianz Arena à guichets fermés (69.000 spectateurs),  le club le plus riche et le plus titré du football allemand, a interrompu une  série de cinq défaites consécutives face au club de la Ruhr, dominateur sur la  scène nationale depuis deux ans.

Deux buts en cinq minutes

 Les Bavarois ont rapidement surpris une défense de Dortmund trop passive.  Dès la 6e minute, la nouvelle recrue du Bayern, l'attaquant international  croate Mario Mandzukic, justifiait son recrutement pour 13 millions d'euros à  l'inter-saison en ouvrant le score sur un joli centre de l'extérieur du pied du  Français Frank Ribéry depuis l'aile gauche. Les joueurs de Munich, qui avaient clairement annoncé leur soif de victoire  avant la rencontre, doublaient rapidement la mise par Thomas Müller. Lancé en  profondeur par Mandzukic, le Néerlandais Arjen Robben se présentait seul devant  le gardien adverse mais trouvait le poteau. Chanceux, le milieu international  allemand héritait du cuir dans la surface pour l'expédier dans le but vide (11).

 Le Bayern, bien en place en défense, se contentait ensuite de gérer face à  des champions d'Allemagne sans véritable occasion jusqu'en début de seconde  période. Lewandowski butait alors sur Neuer en reprenant une balle de la tête  au point de penalty (48), une reprise du droit de Reus aux 20 mètres passait  tout près du cadre (51), puis Hummels créait le danger de la tête (54e). Les joueurs de Jürgen Klopp, élu dimanche entraîneur allemand de l'année  pour la deuxième saison consécutive, ne parvenaient pas à concrétiser les  belles dispositions montrées en seconde période, à l'image de Lewandowski  ratant une balle facile aux 6 mètres sur une passe en retrait de Reus (67).  L'international polonais parvenait cependant à réduire le score en fin de  rencontre (75).

AFP