Allegri, Pochettino, Blanc, Emery : ces entraîneurs de renom prêts à reprendre du service

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Allegri
Massimiliano Allegri | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A l’approche de Noël, plusieurs clubs de premier plan viennent de couper la tête de leur entraîneur, et recherchent activement un successeur. Le Bayern Munich et Arsenal cherchent notamment le coach idoine pour bien débuter 2020. 

Un entraîneur limogé après une victoire 4-0 en Ligue des champions, c’est le signe d’un club qui traverse une crise profonde. Démis de ses fonctions mardi après la victoire face au Racing Genk, Carlo Ancelotti intègre le cercle des entraîneurs de renom désormais sans club fixe.

Le Bayern Munich ou Arsenal sont en phase de réflexion, d’autres comme l’Atlético Madrid ou le Milan AC prospectent dans l’ombre vu leur situation actuelle. Avant Noël, voici une liste non exhaustive des entraîneurs de premier plan qui pourraient rapidement reprendre du service en Europe.

• Le plus convoité : Mauricio Pochettino

Limogé de Tottenham le 19 novembre après un piteux nul face à Sheffield United (1-1), Mauricio Pochettino a payé les mauvais résultats des Spurs, quelques mois seulement après sa finale de Ligue des champions perdue face à Liverpool (2-0). Son aura, sa philosophie de jeu et sa proximité avec les joueurs lui confèrent néanmoins un attrait considérable en Europe.

Un temps pressenti au Bayern Munich (tout comme Arsène Wenger), l’Argentin ne devrait finalement pas rejoindre la Bavière, selon Bild. Un retour en Angleterre, un championnat où il a évolué depuis 2013, est la solution envisagée. Mais son vécu avec le PSG et une possible élimination prématurée en Ligue des champions pourrait l’amener sur le banc parisien l’été prochain.

Mauricio Pochettino
Mauricio Pochettino © AFP

• Le plus expérimenté : Carlo Ancelotti

Dernier entraîneur de renom débarqué, Carlo Ancelotti ne passera pas "dix ans" en Campanie, comme l’avait prophétisé le président Aurelio De Laurentiis. Premier fusible d’un Napoli à la dérive, Ancelotti a enchaîné un deuxième échec après son passage au Bayern Munich.

Mais "Don Carlo" a trop gagné sur le Vieux Continent pour que sa cote soit réellement atteinte, d’autant qu’il n’est sans doute pas le seul responsable du marasme napolitain. Après la Juventus, le Milan AC, Chelsea, PSG, le Real Madrid, le Bayern et donc Naples, Everton et Arsenal seraient les plus intéressés pour s’attacher ses services, selon le Daily Mail.

Le technicien aux trois Ligue des champions et aux quatre championnats différents gagnés sera-t-il déjà prêt à rebondir ? Visiblement oui, si l’on en croit ses dernières déclarations : "La valise d'un entraîneur est toujours prête, on ne peut jamais la défaire. Je crois qu'être remis en cause dans cette situation, c'est tout à fait normal."

à voir aussi Italie : Gennaro Gattuso nouvel entraîneur de Naples Italie : Gennaro Gattuso nouvel entraîneur de Naples

• Le plus patient : Massimiliano Allegri 

Son nom est rarement mentionné parmi les coachs pressentis pour reprendre du service, car Massimiliano Allegri souhaite profiter de son année sabbatique depuis son départ de la Juventus Turin le 17 mai dernier : “Dès que la relation avec la Juventus a pris fin, la décision a été prise de prendre un an off", a-t-il expliqué à ESPN. En cinq ans avec les Bianconeri, Allegri a assis son statut d’entraîneur de premier plan : cinq Scudetti et deux finales (perdues) de Ligue des champions. 

Difficile donc de l’imaginer de retour sur un banc dans l’immédiat. Lui qui a toujours coaché en Italie depuis ses débuts en 2003 a déjà connu l’excellence dans son pays. Un expérience à l’étranger l’été prochain est la piste envisagée, et sans doute chez un mastodonte : Manchester United, qui reste balbutiant avec Ole Gunnar Solskjaer, est une piste possible si les Mancuniens ratent encore la Ligue des champions. Le technicien italien a d'ailleurs confirmé prendre des cours d’anglais sur son temps de repos. "Je prends des cours ici, à Milan. Je parle assez bien. Si je parle à quelqu’un qui m’aide, qui parle un peu plus lentement, je comprendrai."

• Le plus énigmatique : Laurent Blanc

C’est presque une rengaine ironique désormais : à chaque fois qu’un club de premier plan se sépare de son coach, l’hypothèse Laurent Blanc rejaillit. Très proche de signer à l’OL mi-octobre avant que le board rhodanien ne choisisse Rudi Garcia, Blanc a finalement dû patienter, encore une fois. 

L’Inter Milan, Manchester United : plusieurs clubs dans le dur ces dernières années ont sans doute songé à Blanc à un moment, mais ont toujours choisi un autre. Un autre problème pourrait également refroidir certains cadors : il n’a plus connu un banc depuis 2016 et son départ du PSG. Un choix qu’il avait annoncé regretter à France Football l’année dernière : "Je me dis que j’aurais dû replonger tout de suite. J’avais des offres de beaux clubs."

Allegri, Pochettino, Blanc, Emery : ces entraîneurs de renom prêts à reprendre du service
© FRANCK FIFE / AFP

• Le plus probable : Unai Emery

Sorti par la petite porte d’Arsenal le 29 novembre dernier, un et demi seulement après son arrivée, Unai Emery a fait les frais d’une saison catastrophique d’Arsenal, neuvième à sept points du top 4. 

L’ancien coach de Séville et du PSG n’a rien gagné avec son club pour la première fois depuis 2014. Son renvoi a forcément entaché sa crédibilité à gérer un très grand club, mais il devrait rapidement retrouver un institution sans doute un peu moins huppée. Selon Sky Sports, il aurait été approché par Everton, qui a débarqué Marco Silva le 5 décembre dernier.