Alexis Sanchez fraude fiscale
Alexis Sanchez s'est lui aussi laissé tenter par la fraude fiscale | BEN QUEENBOROUGH / BACKPAGE IMAGES LTD / DPPI

Alexis Sanchez reconnaît avoir caché près d'un million d'euros au fisc

Publié le , modifié le

L'ex-attaquant du FC Barcelone Alexis Sanchez a admis lundi devant un juge avoir dissimulé au fisc espagnol près d'un million d'euros lié à l'exploitation de ses droits à l'image entre 2012 et 2013, somme qu'il a déclaré avoir remboursé depuis dans l'attente du jugement.

Depuis Londres en vidéoconférence, l'actuel joueur d'Arsenal "a reconnu une erreur fiscale qu'il a résolue avec le ministère des Finances", selon une source judiciaire. Sanchez répondait aux accusations de la justice espagnole qui le soupçonnait d'avoir esquivé le versement des impôts liés à ses revenus tirés de ses droits à l'image en les faisant transiter par une société basée sur l'île de Malte.

Joueur à Barcelone de 2011 à 2014, le Chilien âgé de 28 ans a révélé avoir omis de déclarer ces bénéfices sur ses déclarations d'impôt pour les exercices 2012 et 2013, et être le propriétaire de la société incriminée, Numidia Trading Limited. La fraude porte sur quelque 983.000 d'euros. Après ses aveux, Sanchez pourrait écoper d'une amende assortie, éventuellement, d'une peine de prison qui ne devrait pour autant pas le mettre derrière les barreaux.

Pas le premier Barcelonais épinglé

Également pour des questions de revenus tirés de l'exploitation de son image, son ancien coéquipier au Barça Javier Mascherano, qui avait admis avoir commis une fraude d'1,5 million d'euros, avait été condamné en janvier 2016 à un an de prison, sans incarcération, et une amende de 815.000 euros. En juillet dernier, la justice espagnole a condamné la star Lionel Messi à 21 mois d'emprisonnement et une amende de 2,09 millions d'euros pour une fraude estimée à 4,16 millions. L'Argentin, qui a fait appel, devrait lui aussi échapper à l'incarcération, les peines de moins de deux ans n'étant généralement pas exécutées en Espagne.

AFP