Affaire Zahia: Ribéry et Benzema relaxés

Affaire Zahia: Ribéry et Benzema relaxés

Publié le , modifié le

Franck Ribéry et Karim Benzema ont été relaxés dans l'affaire Zahia, indique le tribunal correctionnel de Paris. Après quatre ans d'instruction, les poursuites à l'encontre des deux footballeurs et du beau-frère de Ribéry sont donc purement et simplement annulées. En revanche, des peines allant de trois mois avec sursis à deux ans dont un avec sursis ont été prononcées à l'encontre de cinq prévenus poursuivis pour proxénétisme.

L'avocat de Franck Ribéry, Me Carlo Alberto Brusa, s'était dit serein et prudent avant le verdict rendu ce jeudi après-midi. Il avait demandé à ce que le "cauchemar" de son client prenne fin, parlant d'un "calvaire" qui  laisse derrière lui "un champ de ruines familial, personnel". Me Sylvain Cormier, avocat de Karim Benzema, avait pour sa part précisé que l'attaquant du Real Madrid et de l'équipe de France était "impatient d'en finir".

Ribéry avait reconnu avoir eu une relation sexuelle en 2009 à Munich avec la prostituée, mais avait nié l'avoir rétribuée 700 euros, affirmant qu'il ignorait qu'il s'agissait d'une prostituée. Benzema a de son côté toujours contesté avoir eu des relations sexuelles avec la jeune femme, alors qu'elle avait affirmé le contraire, pour des faits qui se seraient déroulés en 2008 à Paris.

Absents au procès

A noter que ni les deux footballeurs, ni Zahia n'ont participé au procès. La jeune femme qui s'est désistée de sa constitution de partie civile, avait publiquement demandé l'arrêt des poursuites à l'encontre des deux hommes. Depuis la révélation de cette affaire, elle s'était lancée dans la création de lingerie haut de gamme.

C'est au cours d'une enquête sur des soupçons de proxénétisme, que les noms de Ribéry et Benzema étaient apparus. Les investigations et notamment un renseignement anonyme visant l'ancien candidat d'une émission de téléréalité, Abousofiane Moustaïd, avaient mené les enquêteurs à un cabaret oriental proche des Champs-Elysées, le Zaman café. Celui-ci a depuis fait l'objet d'une fermeture administrative.

Romain Bonte