Affaire Zahia: Ribéry et Benzema jugés

Affaire Zahia: Ribéry et Benzema jugés

Publié le , modifié le

Un peu plus de trois ans après le début de "l'affaire Zahia", le procès de Franck Ribéry et Karim Benzema s'ouvre ce lundi après-midi à Paris. Les deux footballeurs sont accusés d'avoir eu recours aux services d'une prostituée mineure, la dénommée Zahia.

L'affaire avait éclaté peu avant la Coupe du monde 2010, les deux joueurs de l'équipe de France étant soupçonnés d'avoir eu des relations sexuelles tarifées avec l'escort girl alors qu'elle était encore mineure, respectivement en 2009 à Munich et en 2008 à Paris. Les deux joueurs ont toutefois deux explications différentes. Ribéry a reconnu avoir eu une relation tarifée avec la fameuse Zahia, mais a toujours affirmé qu'il ne savait pas qu'elle était mineure. Benzema a de son côté expliqué qu'il n'avait pas eu de relation sexuelle avec la jeune fille. Pendant l'enquête, cette dernière avait d'ailleurs expliqué avoir menti sur son âge et affirmé être majeure.

3 ans de prison et 45.000 euros d'amende

Le parquet avait estimé que les joueurs ne savaient pas que Zahia était mineure, et avait donc requis un non-lieu. Le juge d'instruction estime pour sa part que le joueur du Bayern Munich, et celui du Real Madrid étaient au courant de son âge. Le procès avait été renvoyé en juin dernier car le tribunal correctionnel de Paris avait jugé recevable une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), soulevée par l'avocat de Ribéry Me Carlo Alberto Brusa. Cette QPC qui a finalement été rejetée deux mois plus tard, relevait l'imprécision du texte réprimant le recours aux services d'une prostituée mineure. Selon ce texte, les deux joueurs risqueraient trois ans de prison et 45.000 euros d'amende.

Zahia demande leur relaxe

"Nous y allons confiants et nous allons nous battre", a indiqué Me Brusa. Ce premier jour de procès -prévu sur quatre jours- devrait se dérouler sans les principaux intéressés. L'avocat de Zahia, Me Daniel  Vaconsin, a par ailleurs rappelé que sa cliente "ne demande rien", et souhaite la relaxe des deux accusés. Outre Benzema, Ribéry (et son beau-frère), cinq autres personnes sont quant à elles jugées pour proxénétisme aggravé. Les deux frères qui géraient le Zaman Café ainsi qu'un ancien candidat d'une émission de télé-réalité, Abousofiane Mostaïd, en font partie.

Romain Bonte