Ribéry, Benzema
Karim Benzema et Franck Ribéry sous le maillot bleu | FRANCK FIFE / AFP

Affaire Zahia: le procès renvoyé

Publié le , modifié le

Ouvert ce matin, le procès de "l'affaire Zahia" qui met en cause Franck Ribéry et Karim Benzema a été renvoyé -au 20 janvier 2014- ce mardi après-midi par le tribunal correctionnel de Paris. Ce dernier a jugé recevable une question prioritaire de constitutionalité (QPC) portant sur le texte de loi sanctionnant le recours aux services d'une prostituée mineure.

Les footballeurs Karim Benzema et Franck Ribéry sont poursuivis sur la base du fameux texte de loi. C'est l'avocat de Ribéry, Me Carlo Alberto Brusa, qui a pointé du doigt l'imprécision du texte. "Le tribunal a estimé que la question soulevée n'était pas dépourvue d'un caractère sérieux", a déclaré la présidente du tribunal. Me Brusa avait en outre contesté la validité de l'ordonnance de renvoi saisissant le tribunal et comptait par ailleurs faire une demande de huis clos.

Ribéry est accusé d'avoir eu des relations sexuelles tarifées en 2009 avec Zahia. Interrogée à l'époque par les enquêteurs, la jeune femme avait expliqué avoir menti sur son âge avant d'avoir des rapports. Soupçonné d'avoir eu lui aussi une relation sexuelle avec la jeune femme en 2008, Karim Benzema a pour sa part nié les faits.

Estimant que les deux internationaux français ignoraient que la prostituée était mineure, le parquet de Paris avait requis un non-lieu les concernant. Prévu pour durer jusqu'au 26 juin, le procès faisait par ailleurs comparaître cinq autres personnes pour proxénétisme aggravé. Ces personnes parmi lesquelles figurent les deux gérants du Zaman Café, risquent jusqu'à dix ans de prison.

Romain Bonte