Affaire Suarez: Liverpool hésite à faire appel

Publié le , modifié le

Liverpool, qui avait réagi avec colère à la suspension de son attaquant uruguayen Luis Suarez (8 matches) pour insultes racistes contre le Français Patrice Evra, n'est plus sûr de faire appel après la publication d'un dossier "accablant" par la Fédération anglaise samedi.

"Le club peut confirmer qu'il a reçu vendredi soir le dossier de la  Commission (de discipline) et va étudier, avec le joueur et nos avocats, le  contenu de ces 115 pages. Il ne fera plus aucun commentaire jusqu'à nouvel  ordre", indique un communiqué des Reds. Selon la commission, présidée par Paul Goulding, un avocat de renom, les  éléments de l'audition de Suarez  étaient "incroyables" en raison de son état de  colère au moment des échanges avec Evra, lors d'un match du Championnat  d'Angleterre entre Liverpool et Manchester United, le 15 octobre à Anfield.

"Negro"

Le rapport révèle que Suarez  a traité Evra de "negro" pas moins de sept  reprises au cours de la rencontre (1-1). Quand Evra lui a demandé pourquoi  l'Uruguayen l'avait frappé, Suarez  a répondu: "Porque tu eres negro" (parce que  tu es un négro). Quand le Français lui a fait remarquer qu'il allait répondre  s'il persistait, l'attaquant des Reds aurait répondu: "No hablo con los negros"  (Je ne parle pas aux négros).

L’Uruguayen, qui devrait aussi payer une amende de 40.000 livres (47.800  euros), a tenté de se défendre en affirmant que ce terme n'avait pas de  caractère raciste chez lui. Pour la commission de discipline, qui avait prononcé la sanction le 20  décembre, "la défense de M. Suarez  était irrecevable eu égard à l'importance  des faits reprochés". "Elle était, en partie, contredite par les preuves et  plus particulièrement la vidéo. Nous la rejetons donc", a-t-elle notamment  écrit.

AFP