Affaire Platini : Emmanuel Macron impliqué d'après Mediapart

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Emmanuel Macron veut "accompagner pleinement" la candidature des JO 2024
Emmanuel Macron veut "accompagner pleinement" la candidature des JO 2024 | Francois Mori / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le président de la République s'est-il impliqué dans les affaires judiciaires de Michel Platini pour l'aider ? C'est en tout cas ce que laissent penser des écoutes judiciaires, auxquelles a eu accès Mediapart. Selon le site d'investigation, un haut magistrat de la cour de Cassation serait aussi concerné.

Un président peut en cacher un autre. Alors que le nom de Nicolas Sarkozy revient régulièrement dans les affaires judiciaires qui impliquent Michel Platini, notamment autour de l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, c'est maintenant celui d'Emmanuel Macron qui apparaît autour de l'ancien numéro dix des Bleus. D'après des écoutes judiciaires auxquelles Mediapart a eu accès, le président de la République serait impliqué et se serait engagé à "aider" Michel Platini dans ses déboires avec la justice. Un haut magistrat de la cour de Cassation serait aussi concerné.

"le président il a dit qu’il m’aiderait"

Michel Platini aurait rencontré le président Macron en mars 2018, lors d'un rendez-vous non-inscrit à l'agenda officiel, organisé par Jacques Vendroux. Contacté par Mediapart, ce dernier le reconnait d'ailleurs :  "J’ai organisé le rendez-vous. On a parlé football, de la Juventus, de Saint-Etienne, de l’équipe de France, du titre de 84, du titre de 98", assure l'ancien journaliste, affirmant que la discussion était destinée à ce que chacun fasse la connaissance de l'autre  : "Le président n’a jamais dit : ‘Je vais m’occuper de vous’. Jamais, jamais, jamais. (...) Il a dit, je sais pas, peut-être qu’il a dit une phrase du style ‘Je vais voir’ mais Michel n’a rien demandé. Et le président n’a rien promis". Même son de cloche du côté de l'Elysée : "Le président de la République, qui a de l’intérêt pour le football, a reçu le joueur de football, l’icône Michel Platini, mais en aucun cas le justiciable Michel Platini".

Pourtant, les écoutes judiciaires auxquelles a eu accès Mediapart assurent du contraire. Dans l'une de ces écoutes liées à l'affaire de corruption dans l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar où Michel Platini est soupçonné, ce dernier échange avec son ami Jean-Pierre Chanal : "Moi, j’ai envoyé un truc à l’Élysée en disant que le président il a dit qu’il m’aiderait. (...) Ça serait bien qu’il le montre maintenant, hein". Directeur général adjoint des services de la Ville de Marseille, Jean-Pierre Chanal aurait aussi mis en contact Platini avec un haut magistrat de la cour de Cassation : Michel Debacq. Selon l'enquête de Mediapart et les écoutes, ce dernier serait également impliqué dans les affaires de Platini. Il aurait usé de son influence pour aider l'ancien président de l'UEFA à faire ouvrir une enquête sur ceux qui l'auraient dénoncé à la justice suisse et auraient donc contribué à sa chute.

Enfin, ces informations sont à mettre en relief avec une déclaration du président Macron le 28 octobre dernier sur RTL : "Je sais que les dernières années ont été dures, que les blessures ont parfois été profondes, que le sentiment d’injustice aussi est là. Et au fond, j’avais un message, c’est ce message d’admirateur, ce message de remerciement, et ce message qui consiste à vous dire, vous avez encore plein de choses à apporter au football français et aux jeunes Français. [...] Donc bravo, merci et revenez, ça me ferait plaisir". Un message de soutien explicite de la part du président envers Michel Platini, pourtant visé par une enquête de la justice française, en dépit de la séparation des pouvoirs.