Alain Jakubowicz
Alain Jakubowicz, l'avocat de Karim Benzema | Christophe Morin/IP3 PRESS/MAXPPP

Affaire de la "sextape" : Benzema va porter plainte pour "viol du secret de l'instruction"

Publié le , modifié le

"Cette situation est absolument inacceptable", a déclaré ce mercredi Me Alain Jakubowicz, l'avocat de Karim Benzema, suite à la publication par Le Monde des déclarations du joueur lors de sa première comparution. Il a assuré que son client va porter plainte pour "viol du secret de l'instruction".

"Laissons la justice faire son oeuvre, je n'ai jamais vu cela, les bras m'en tombent, c'est absolument stupéfiant", a assuré Me Jakubowicz sur RTL ce mercredi, visiblement abasourdi par les révélations du Monde quelques heures plus tôt. "Est-ce que vous réalisez qu'un procès-verbal intégral avec les questions du juge, les réponses de Karim Benzema sont dans le journal ?", s'est-il emporté. L'attaquant français, mis en examen pour complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, s'exprimera publiquement ce mercredi au 20h de TF1. 

"Arrêtons de présenter cet homme comme un voyou"

Suite à la publication de ce procès-verbal par Le Monde, l'avocat a indiqué que son client allait porter plainte pour "viol du secret de l'instruction". Me Jakubowicz estime que "ce dossier a été mis sens dessus dessous" et, tout en rappelant que Mathieu Valbuena est "une victime" dans cette affaire, appelle à "revenir à de justes proportions". "Ça suffit, arrêtons cet acharnement, arrêtons de présenter cet homme comme un voyou, a-t-il ajouté Tout le monde vous dira que Karim Benzema est un coéquipier exemplaire, est un adversaire exemplaire".

Manuel Valls avait lui-même réagi mardi, estimant qu'un "grand sportif doit être exemplaire", faute de quoi il "n'a pas sa place dans l'équipe de France". Un non-sens pour Me Jakubowicz : "Il faut arrêter l'angélisme, ils sont professionnels. Ils sont là pour honorer le maillot, ils sont là pour leur carrière et le fait que l'un ait manqué de respect à l'autre est totalement indifférent. Cela n'a aucune conséquence sur la cohérence, la cohésion et l'efficacité de l'équipe de France".