Affaire de la sex-tape: Fin de l'audition de Mathieu Valbuena

Affaire de la sex-tape: Fin de l'audition de Mathieu Valbuena

Publié le , modifié le

Le footballeur Mathieu Valbuena a été entendu pendant environ 2h30 vendredi matin par une juge à Versailles, audition déterminante dans l'enquête sur le chantage à la sex-tape dont il est victime et dans laquelle son coéquipier en équipe de France Karim Benzema est mis en examen.

Le milieu offensif des Bleus a quitté le palais de justice vers 12H45 à  bord d'une Mercedes noire, sans faire de commentaire, a constaté un journaliste  de l'AFP. Cette première audition pour Valbuena, qui a duré environ deux heures  et demi, intervenait à quelques heures d'un match sous les couleurs de Lyon à  Nice. "Il était très posé, très serein, il a répondu en toute sincérité aux  questions", a déclaré à la presse son avocat Me Didier Domat devant le  tribunal. Il a refusé de s'exprimer sur le contenu de l'audition, "couverte par  le secret de l'instruction". Valbuena "n'a nullement eu la volonté de nuire ou de porter atteinte à  l'équipe de France et au foot français", a indiqué son avocat, soulignant que  son client "n'a fait qu'user de son droit de citoyen" en portant plainte.

Une conversation avec Benzema au centre des questions

Au cours de cette audition, la juge d'instruction Nathalie Boutard l'a  notamment interrogé sur une conversation qu'il a eue le 5 octobre au centre  d'entraînement des Bleus de Clairefontaine (Yvelines) avec Benzema. L'enquête  cherche à déterminer si ce dernier s'est comporté en ami ou en maître-chanteur  lors de cette entrevue. Selon des sources proches de l'enquête, l'attaquant du Real Madrid a  reconnu lors de sa garde à vue qu'il devait "servir d'intermédiaire" entre  Valbuena et son ami d'enfance Karim Zenati, présenté comme le cheval de Troie  de trois maîtres-chanteurs. Les enquêteurs ont en main une écoute téléphonique d'une conversation du 6  octobre avec Zenati au cours de laquelle Benzema relate à son ami l'entrevue de  la veille à Clairefontaine. "J'ai bien eu une conversation avec Zenati, sur la  manière d'aborder le sujet avec Mathieu Valbuena", mais "sans arrière-pensée",  a-t-il concédé devant les enquêteurs. "Que Karim Zenati bénéficie de quelque chose derrière, c'était pas mon but,  j'y ai pas pensé, je suis choqué, franchement, je suis con quand je vois tout  ça", a-t-il ajouté. Des déclarations qui "montrent sa totale bonne foi, le fait qu'il n'a eu  aucune intention malveillante", avait appuyé vendredi dernier son avocat, le  ténor lyonnais Alain Jakubowicz.

Dans cette affaire qui ébranle l'équipe de France à sept mois de l'Euro, Benzema a été mis en examen notamment pour "complicité de tentative de  chantage", avec l'interdiction de rencontrer Valbuena, une mesure qui a mis en  suspens la carrière des footballeurs sous le maillot tricolore. Les trois  maîtres-chanteurs présumés et Karim Zenati ont été mis en examen et écroués. L'ancien footballeur Djibril Cissé avait été placé en garde à vue  mi-octobre avant d'être relâché, sans être poursuivi. "Ils ont compris qu'avec  moi ça passerait pas, ils ont pris un autre chemin (...)", a déclaré l'ancien  Bleu à France info, en racontant avoir été contacté par un "malfaiteur".

Vidéo : Valbuena entendu par le juge 

AFP