Maradona Diego déception Argentine fin de match 1/4 06 2010
La cruelle déception de Diego Maradona | AFP - Pierre-Philippe Marcou

Adios Diego !

Publié le , modifié le

La Fédération argentine de football (AFA) a décidé de ne pas renouveler le contrat de Diego Maradona à la tête de la sélection albiceleste. El Pibe de Oro et Julio Grondona, le président de la fédération, n'ont pas pu trouver un terrain d'entente après une réunion avec le comité exécutif. La veille, Maradona avait déclaré qu'il s'en irait si l'on écartait la moindre personne de son encadrement.

La nouvelle était attendue, elle est tombée mardi soir par la voix du porte-parole de la Fédération Argentine de Football : "Le comité exécutif de l'AFA, réuni au complet, a décidé à l'unanimité de ne pas renouveler le contrat de monsieur Diego Maradona à la tête de la sélection nationale", a déclaré Ernesto Cherquis Bialo, lors d'une conférence de presse. "El Diez" sera remplacé à titre provisoire par le sélectionneur des moins de 20 ans, Sergio Batista, pour le prochain match amical contre l'Irlande, le 11 août à Dublin. Cette décision intervient au lendemain d'une réunion houleuse entre le président de l'AFA, Juan Grondona, et Maradona. Le dirigeant aurait demandé au sélectionneur de se séparer d'une partie de son encadrement pour continuer à la tête de l'albiceleste, alors qu'el "Diez" avait déclaré dimanche soir qu'il était hors de question de toucher ne serait-ce qu'à son intendant ou son masseur.

Le non-renouvellement du contrat de l'ex-idole de Naples est donc tout sauf une surprise. Le peuple argentin, qui a adoré Diego Maradona en tant que joueur mais qui était beaucoup plus partagé quant à son bilan à la tête de l'Albiceleste, était déjà appeler à voter dans les journaux de ces dernières heures pour lui trouver un successeur… Selon la presse argentine, le favori est Alejandro Sabella, 55 ans, qui a notamment remporté la Copa Libertadores, la Ligue des champions sud-américaine, avec Estudiantes en 2009.

Ce limogeage en règle n'était pourtant pas à l'ordre du jour après la Coupe du monde où l'Argentine avait atteint les quarts de finale. Les qualités de meneur d'hommes du Pibe de Oro avaient subjugué mais son sens tactique, ses choix de ne pas retenir des joueurs comme Zanetti ou Cambiasso pour le Mondial sud-africain, ses essais incessants de joueurs (108 au total) ou encore son incapacité à utiliser au mieux les qualités de Lionel Messi avaient fait de nombreux sceptiques. Ceux-ci se sont déchaînés à l'issue de la déroute essuyée face à l'Allemagne en quarts de finale (0-4). Et ces détracteurs de rappeler que l'Argentine n'a plus rien gagné sur la scène internationale depuis une Copa America en 1993… Elle accueille justement l'an prochain l'édition 2011 du Championnat sud-américain des nations. Avec qui sur le banc ?

Julien Lamotte