Accusé de viol, Mario Balotelli porte plainte pour tentative d'extorsion

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Mario Balotelli
Saison mouvementée pour Balotelli à Brescia. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Actuellement joueur de Brescia en Italie, Mario Balotelli est visé par une plainte pour viol sur une adolescente alors qu'il évoluait à Nice. L'international italien a de son côté porté plainte pour une tentative d'extorsion.

Nice-Matin en fait sa une de vendredi. L'ex-attaquant de l'OGC Nice, Mario Balotelli est visé par des accusations de viol. Les faits remontent au mois de juillet 2017, à Nice. Une adolescente, âgée de 16 ans à l'époque, lui reproche de l'avoir déshabillée et contrainte à des rapports sexuels. De son côté, Balotelli assure avoir eu une relation consentante avec la plaignante, qui lui aurait assuré être majeure. L'Italien a lui porté plainte pour tentative d'extorsion, expliquant que la jeune femme lui a réclamé 100 000€ contre son silence. Une audience préliminaire a été fixée en Italie, le 24 mars prochain.

Une relation en juillet 2017

La plaignante explique à Nice-Matin avoir aperçu Mario Balotelli à Nice le 11 juillet 2017. Après lui avoir envoyé un message sur Instagram, elle le rencontre le soir même sur une plage privée où ils échangent un baiser. Ils se revoient à plusieurs reprises jusqu'au 26 juillet. Ce soir-là, Balotelli fête son but contre l'Ajax Amsterdam en tour préliminaire de Ligue des Champions (1-1). L'attaquant du Gym rejoint la jeune femme en discothèque. Ils se seraient isolés et Balotelli aurait alors abusé d'elle après l'avoir déshabillée sans son consentement. Elle porte plainte pour viol le 15 janvier 2018 dans un commissariat de Vincenza, où elle réside.

Balotelli a porté plainte pour tentative d'extorsion 

Mario Balotelli a lui porté plainte dès le 22 décembre 2017, expliquant être victime de chantage. Il reconnaît la relation, mais il insiste : la plaignante lui aurait prouvé qu'elle était majeure en lui présentant une pièce d'identité. Les rapports sexuels auraient été consentis, et à l'initiative de la jeune femme. Mais un dernier ébat sur la plage, ce soir-là, est interrompu par le footballeur, qui dit avoir senti un malaise chez elle.

Plus aucun contact n'aurait eu lieu après ce soir-là entre les deux, jusqu'à un coup de fil, quelques semaines plus tard. Balotelli dit alors avoir été menacé par la plaignante, prête à porter plainte pour viol et à rendre publique l'affaire. Au cours d'une entrevue fixée par l'Italien, la jeune femme, accompagné d'un avocat, lui aurait proposé de se taire en échange de 100 000 euros. Une audience préliminaire aura lieu devant la justice italienne le 24 mars.