Abdelhak Nouri : le début d'un miracle après trois ans de combat

Publié le , modifié le

Auteur·e : William Vuillez
Abdelhak Nouri en juin 2016
Abdelhak Nouri en juin 2016 | Sander Koning / ANP / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Deux ans et huit mois après avoir été placé dans le coma suite à un arrêt cardiaque lors d'un match de pré-saison en juillet 2017, Abdelhak Nouri, la pépite de l'Ajax Amsterdam, va mieux. Entre moments d'émotions, de doute et d'incompréhension, retour sur trois années de combat qui ont marqué le monde du football et les joueurs de l'Ajax.

Il y a des événements comme ça, qui vous redonnent espoir dans cette période particulièrement trouble. Ce jeudi sur la télévision néerlandaise, Abderrahim Nouri a donné des nouvelles de son frère d'Abdelhak Nouri. Victime d'un arrêt cardiaque lors d'un match amical avec l'Ajax Amsterdam en juillet 2017, il a plongé dans le coma pendant près de 3 ans. "Ça se passe bien avec Appie (son surnom, ndlr). Il est réveillé, il dort, il mange, mais il ne sort pas du lit", a déclaré son frère. 

"Appie sait où il se trouve"

Un petit miracle pour cette famille d'origine marocaine, qui a souligné que le chemin de la guérison était encore très long : "Dans les bons moments, il y a une forme de communication, puis il bouge les sourcils. Il ne peut tout simplement pas le garder longtemps, cela semble être le sport de haut niveau pour lui. Appie sait où il se trouve. Il arrive à dormir, à tousser, à avaler de la nourriture de lui-même, à roter. C'est pas pour autant qu'il arrive à se lever de son lit. Il reste couché sur son lit et est dépendant de nous.", a précisé son frère près de 3 ans après l'accident.

8 juillet 2017 : le monde du football sous le choc

Né à Amsterdam, de parents marocains, Abdelhak Nouri, surnommé Appie, intègre très jeune l'Ajax Amsterdam où il va vite impressionner par ses talents de meneur de jeu et sa vitesse de dribbles. Il dispute plusieurs matches avec les équipes jeunes des Pays-Bas et va vite intégrer les entraînements avec l'équipe A de l'Ajax. Jusqu'à faire ses premiers pas en Coupe en 2016. Arrive alors ce terrible 8 juillet 2017, où il joue un match amical de pré-saison face au Werder Brême.

Alors âgée de 20 ans, la pépite de l'Ajax s’effondre sur la pelouse à la 72e minute, victime d’un malaise cardiaque. Transporté d'urgence à l'hôpital, le manque d'oxygène entraîne de graves lésions cérébrales et les médecins décident de le placer dans un coma artificiel. C'est alors tout un pays et même le monde du football et du sport qui exprime son émotion derrière le message "Stay strong Appie", de la famille royale néerlandaise, aux footballeurs et fans du monde entier.

L'hommage des supporters de l'Ajax, à Abdelhak Nouri
L'hommage des supporters de l'Ajax, à Abdelhak Nouri © Robin van Lonkhuijsen / ANP / AFP

Entre colère et incompréhension

Après ce terrible accident, le verdict est quasi unanime : "Les chances de rétablissement de ses fonctions cérébrales cruciales sont nulles, avait déclaré l'Ajax. Il n'arrive plus à bouger aucune partie de son corps. Il ne nous reconnaît plus et, depuis l'incident, il a seulement réussi à faire bouger ses sourcils.", avait expliqué son frère Abderrahim. L'heure est alors à l'incompréhension. Du côté de la famille, on cherche des réponses à cet accident et les accusations sont vite orientées vers le staff médical du club. Celui-ci, tout comme celui de la sélection néerlandaise, reconnaissent avoir été au courant des problèmes cardiaques d'Abdelhak Nouri. Le club ajacide, explique même avoir traité le joueur pour cela.

Après plusieurs mois de procès et de péripéties judiciaires, l'Ajax reconnait en juin 2018, que le traitement administré au jeune Abbie "n'était pas approprié". "Nous endossons la responsabilité des conséquences résultant de ce qui est arrivé" déclare alors le directeur exécutif du club, Edwin van der Sar.

Edwin van der Sar en conférence de presse le 26 juin 2018
Edwin van der Sar en conférence de presse le 26 juin 2018 © Robin van Lonkhuijsen / ANP / AFP

De Jong et Van de Beek encore très touchés

Presque trois ans après ce terrible accident, la famille d'Abdelhak Nouri semble voir le bout du tunnel. Ce jeudi, sur le plateau de l'émission DWDD, l'émotion était grande, y compris du côté des anciens coéquipiers du jeune néerlando-marocain invités : Steven Bergwijn, Frenkie de Jong et Donny van de Beek. Ce dernier a partagé son émotion le lendemain sur son compte Instagram. "C'était difficile et très spécial de parler d'Appie avec la famille Nouri (...) Revoir ses photos est encore intense pour moi mais en même temps, elles me font sourire. Je suis heureux d'avoir joué avec lui et je chéris notre amitié", a écrit Van de Beek.

Un autre ancien coéquipier Frenkie de Jong, désormais au FC Barcelone, a quant à lui profité du moment pour raconter une belle anecdote sur sa signature l'été dernier dans le club catalan. "Quand je devais encore choisir mon prochain club, j'étais dans le doute. Je suis allé voir Appie et sa mère lui a demandé : "Mon fils, où Frenkie doit-il aller ?" Quand elle a mentionné Barcelone, il a haussé un sourcil. C'était un beau moment", a confié le Néerlandais. Le chemin est encore très long pour Abdelhak Nouri, mais il a fait le premier pas.