Peyton Manning
Peyton Manning repart pour un tour, à 38 ans | Doug Pensinger/Getty Images/AFP

Un dernier Super Bowl pour Manning, un premier pour Newton

Publié le , modifié le

A bientôt 40 ans, Peyton Manning a arraché à la tête des Denver Broncos dimanche son billet pour le Super Bowl où il retrouvera le 7 février les impressionnants Carolina Panthers dirigés de main de maître par Cam Newton. Le duel entre Manning et Tom Brady, deux des quarterbacks les plus marquants de l'histoire de la Ligue nationale de football américain (NFL ), a tourné à l'avantage de l'aîné qui dispute sans doute sa dernière saison.

Les Broncos ont fait mordre la poussière aux tenants du titre, les New  England Patriots (20-18), mais le choc entre Manning et Brady a été relégué au  second plan, tant la défense de Denver a fait forte impression et n'a laissé  aucun répit au stratège des "Pats" qui convoitait un cinquième titre. "Ils ne nous ont jamais laissé le temps de trouver notre rythme, on n'a  jamais vraiment pu jouer notre jeu, on a toujours couru après le score", a  regretté Brady (38 ans). Les Patriots, au coeur l'an dernier à pareille époque du "Deflagate",  scandale des ballons sous-gonflés, ont pourtant failli se sortir d'affaires en  marquant un touchdown à 17 secondes de la fin.

Mais ils ont manqué la transformation à deux points qui leur aurait permis  d'égaliser et d'arracher une prolongation. La transformation au pied raté par  Stephen Gostkowski en début de match leur a coûté très cher. Mais Brady s'est refusé de critiquer le buteur des Patriots qui n'a manqué  que deux coups de pied dans sa carrière en play-offs et a préféré insisté sur  la prestation de Denver. "C'est vraiment une très belle équipe", a-t-il reconnu.

Manning: 'Je savoure'

Pour la quatrième fois dans sa carrière, Manning va disputer le Super Bowl:  il espère offrir une troisième titre à Denver et décrocher le trophée Vince  Lombardi pour la deuxième fois dans sa carrière après son sacre de 2006 avec Indianapolis. "Je savoure: pour moi, ce match reflète notre saison, cela n'a pas été  facile mais tout le monde a joué un rôle", a apprécié Manning qui, en méforme  et vieillisant, a perdu son statut de titulaire en cours de saison, avant de le  regagner en play-offs. Le quintuple MVP de la NFL  a distillé deux passes de touchdown pour 176  yards (17 passes réussies sur 32 tentées), tandis que Brady a été asphixié avec  deux interceptions et une seule passe de touchdown.

Denver, malgré sa défense intraitable et l'expérience de Manning, ne sera  pas favori dans le stade des San Francisco 49ers à Santa Clara (Californie) dans deux semaines. Les Carolina Panthers, meilleure équipe de la saison régulière (15 v-1 d),  n'ont pas fait de détails face aux Arizona Cardinals 49 à 15. Leur quarterback Cam Newton, grand favori pour le titre de meilleur joueur  de la saison, a écoeuré les Cardinals avec deux touchdowns marqués en sautant,  à la manière de Superman, au-dessus de la défense adverse, deux passes de  touchdown et une avancée de 335 yards grâce à 19 passes réussies sur 28 tentées.

"On n'est pas encore arrivé où on veut aller", a-t-il prévenu. Les Panthers, battus par New England pour leur première participation au  Super Bowl en 2003, menaient déjà 17 à 0 à l'issue du premier quart-temps et  n'ont laissé aucun espoir aux Cardinals. La défense de Carolina a fait vivre un calvaire au quarterback d'Arizona  Carson Palmer, avec quatre interceptions et deux "sacks" pour un gain de 200  yards (20 passes réussies sur 36 tentées).

AFP