Brandon Marshall Denver Broncos
Comme beaucoup d'autres joueurs de la NFL, Brandon Marshall, linebacker des Denver Broncos, pose un genou à terre durant l'hymne américain. | Justin Edmonds / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Polémique NFL: une majorité d'Américains contre le genou à terre

Publié le , modifié le

Une majorité d'Américains désapprouve les joueurs de football américain qui posent un genou à terre pendant l'hymne national, mais n'aime pas non plus la façon dont Donald Trump gère la vague de protestation chez ces sportifs, selon deux sondages publiés vendredi.

52% des personnes interrogées par la chaîne CBS News déclarent désapprouver les manifestations de désaccord lors de l'hymne américain, "The Star-Spangled Banner", alors que 38% disent le contraire. Mais dans un autre sondage, réalisé pour la chaîne CNN, 49% des personnes interrogées déclarent que les joueurs qui protestent en posant un genou au sol lors de l'hymne pour exprimer leurs opinions politiques "agissent mal", contre 43% qui pensent qu'ils font le "bon choix". A travers ce geste, les joueurs dénoncent les violences policières contre les Noirs. Selon ces sondages, les réactions diffèrent en fonction de l'appartenance politique. Ainsi, 67% des démocrates interrogés dans le sondage de CBS News approuvent le geste des joueurs, contre 85% de républicains qui le désapprouvent, des chiffres similaires à ceux du sondage de CNN.

Le président américain a récemment provoqué la colère des joueurs en reprochant un manque de patriotisme à ceux s'agenouillant et en les qualifiant notamment de "fils de pute". 48% des personnes interrogées par CBS News déclarent désapprouver les propos de Donald Trump, contre 38% qui les approuvent. Dans le sondage de CNN, la proportion est respectivement de 60% pour les premiers et 34% pour les seconds. Enfin, 63% déclarent ne pas avoir l'intention de boycotter les matchs de la NLF, leur retransmission ou ses produits, contre 24% qui disent le contraire. Le sondage de CNN a été réalisé auprès de 1.037 personnes avec une marge d'erreur de plus ou moins 3,5 points de pourcentage. Celui de CBS News a été réalisé auprès de 1.355 Américains et sa marge d'erreur est de 3,8 points de pourcentage.

AFP