sam darnold usc 2017
Sam Darnold, quarterback d'USC | AFP

NFL : les joueurs à suivre d'une draft indécise

Publié le

La draft de la National Football League démarre cette nuit ! Les 32 franchises du championnat de football américain vont se partager les meilleurs joueurs universitaires.

C'est le grand soir pour les joueurs universitaires de football américain ! Ils sont plusieurs centaines à espérer rejoindre la NFL à l'occasion de la draft, la grande sélection annuelle. Classées selon les plus mauvais bilans et d'éventuels échanges, les 32 franchises de la NFL choisissent chacune leur tour un joueur universitaire. Le premier tour a lieu cette nuit, les six autres suivront d'ici dimanche. L'occasion de vous présenter les joueurs à suivre de cette édition 2018 ! 

Bataille de quarterbacks pour la première place

L'année dernière, un seul quarterback avait été sélectionné dans le Top 5 de la draft. Cette fois, ils pourraient être quatre. Tout simplement parce que Cleveland (1er et 4e choix), les New York Jets (3e) et Denver (5e) ont désespérément besoin de talent pour mener leur attaque. S'ils vont animer la draft, difficile de savoir dans quel ordre. Le polyvalent Sam Darnold (USC) est favori pour le premier choix. Mais une dernière saison universitaire irrégulière pourrait faire douter. Et ainsi permettre à Josh Allen (Wyoming) de se glisser en tête, grâce à son bras surpuissant qui fait oublier certains de ses défauts auprès des recruteurs. Derrière, Josh Rosen (UCLA), un golden boy au caractère bien trempé. Et Baker Mayfield (Oklahoma), vainqueur du trophée de meilleur joueur universitaire. Mais son comportement extra-sportif, dont une arrestation pour trouble à l'ordre public en état d'ébriété l'année dernière, fait peur à certaines franchises. 

 

Saquon Barkley fait courir les recruteurs

Si quelqu'un peut priver un quarterback de la première place de la draft, c'est Saquon Brakley. Le running back possède tous les atouts du coureur moderne : rapidité, explosivité, lecture du jeu et de bonnes mains pour attraper le ballon. Même s'ils devront bientôt remplacer Eli Manning, New York Giants n'a pas un besoin absolu d'un nouveau quarterback. Barkley pourrait donc rejoindre la Grosse Pomme avec le 2e choix de la draft. Et les succès des running backs très attendus des drafts précédentes (Ezekiel Elliott, Todd Gurley et Leornard Fournette) fait sans doute rêver les Giants. 

 

Bradley Chubb, le défenseur le plus attendu

Joueur de ligne défensive rapide et technique, Bradley Chubb (NC State) est également un candidat au Top 5. Ce "edge rusher", terme utilisé pour désigner les joueurs qui évoluent aux extrémités de la ligne défensive pour déborder les attaques adverses, a remporté le titre de meilleur joueur défensif universitaire. Comme Saquon Barkley, il plaît aux Giants mais aussi à Cleveland, qui possède deux choix de draft dans le Top 5. 

Shaquem Griffin veut rêver 

Ce ne serait pas vraiment une draft sans belles histoires, et celle de Shaquem Griffin est particulière. Amputé de la main gauche très jeune à cause d'une malformation, il a marqué les esprits lors du combine, ensemble d'épreuves organisées pour jauger les candidats à la draft. Il y a réalisé le meilleur temps de l'histoire pour un linebacker (joueur du deuxième rideau défensif) au sprint sur 40 yards (4 secondes 38). Phénomène physique au mental d'acier, son handicap inquiète certains recruteurs pour se sortir des blocks adverses, duels où la technique des mains est très important. Il est attendu entre le 3e et le 6e tour de draft. 

Anthony Mahoungou, un Bleu à la draft

La France aura un représentant cette nuit ! Ancien du Flash de la Courneuve, Anthony Mahoungou a rejoint l'université de Purdue en 2015. Après deux années d'adaptation, il a explosé cette saison avec huit touchdowns dont deux lors du Foster Farms Bowl, un des nombreux trophées universitaire de fin de saison. Face à Arizona, le Français a donné la victoire à son équipe avec une réception à moins de deux minutes de la fin. Son manque de vitesse et des mains pas toujours sûres pourraient le priver d'une sélection. Mais si un joueur peut succéder à Richard Tardits, drafté en 1989, c'est Anthony Mahoungou. 

Hugo Monier @hgo_mon

Football Américain