Tom Brady
Tom Brady, le quarterback des Patriots | JIM ROGASH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La suspension de Tom Brady annulée

Publié le , modifié le

La suspension pour quatre matches de Tom Brady, l'un des joueurs vedettes de la Ligue nationale de football américain (NFL) impliqué dans le scandale du "Deflategate", a été annulée par la justice américaine.

"La suspension est annulée avec effet immédiat", a indiqué Richard Berman,  juge du tribunal du district Sud de New York, dans un arrêt de 40 pages. "La décision du comité de direction de la NFL de confirmer cette sanction  en appel n'était pas justifiée et l'appel interjeté par l'association des  joueurs professionnel est accordé", a poursuivi le jugement. Selon le juge Berman, "la suspension a été décidée après un nombre  significatif d'erreurs juridiques", notamment un accès incomplet pour les  avocats de Brady au dossier d'accusation. Le juge avait initialement ordonné aux deux parties de trouver un accord à  l'amiable mais, faute d'accord après plusieurs semaines de négociations, il  avait décidé de statuer.

Nouveau revers pour le président de la NFL

Ce jugement est une victoire personnelle pour Brady, le quaterback des New  England Patriots qui sera donc en charge de son équipe dès le coup d'envoi de  la saison 2015, le 10 septembre. Il s'agit en revanche d'un nouveau camouflet pour Roger Goodell, le  président de la puissante NFL, déjà très contesté après les affaires de  violences conjugales qui ont impliqué plusieurs joueurs de renom en 2014. Le "Deflategate", ou scandale des ballons sous-gonflés, a éclaté le 18  janvier quelques heures seulement après la finale de conférence AFC  --équivalent des demi-finales avant le Super Bowl-- remportée par les Patriots  face aux Indianapolis Colts (45-17).

Brady, âgé de 37 ans, était accusé d'être complice des responsables du  matériel de son équipe qui dégonflaient légèrement les ballons pour l'aider à  mieux les saisir. Après une enquête de quatre mois menée par un avocat, Ted Wells, la NFL  avait infligé en mai une suspension de quatre matches à Brady. Le quadruple vainqueur du Superbowl avait contesté avec véhémence ces  accusations et décidé de faire appel. Lors de la procédure en appel, la NFL avait révélé que Brady, époux à la  ville de la mannequin Gisele Bündchen, aurait détruit un téléphone portable  contenant des messages destinés aux membres de l'encadrement des Patriots. Les Patriots, vainqueurs du Super Bowl en février, ont par ailleurs écopé d'une amende record d'un million de dollars qu'ils ont accepté de payer.

AFP