Antonio Brown des Steelers
Antonio Brown effectue sa danse habituelle après un touchdown avec les Steelers | AFP - GETTY IMAGES

La NFL veut calmer le jeu face aux provocations

Publié le , modifié le

La Ligue nationale de football américain (NFL) va faire une mise au point à destination des équipes après une explosion des sanctions pour provocations et gestes anti fair-play lors de la première partie de la saison 2016-17. Lors des quatre premières journées de la saison 2016, les sanctions pour provocation ont bondi de 220% sur un an et celles pour gestes anti fair-play de 56%.

"Nous voulons que les équipes prennent connaissance de notre mise au point. Ce n'est pas un problème nouveau, nous avons déjà été confronté à ce problème par le passé", a expliqué à la chaîne de télévision NFL Network Dean Blandino, vice-président de la NFL, en charge des questions d'arbitrage. "Nous allons envoyer un message vidéo aux équipes dans les jours à venir afin de clarifier certaines choses: il ne peut y avoir de gestes à caractère violent, comme faire semblant de tirer avec une arme à feu ou avec un arc, ou à caractère sexuel", a-t-il expliqué. "Ce sont des comportements anti fair-play et ils seront pénalisés", a prévenu Blandino.

L'un des receveurs stars de la NFL, Antonio Brown (Pittsburgh), a ainsi été pénalisé à deux reprises pour avoir "twerké", cette danse à caractère sexuelle, après avoir marqué un touchdown. Un joueur des Washington Josh Norman a été, lui, sanctionné dimanche pour avoir célébré une interception en mimant le tir d'une flèche avec un arc.

AFP