Denver - New England
Peyton Manning, le QB des Broncos, face aux Patriots | AFP - GETTY IMAGES

Denver et Manning au SuperBowl

Publié le , modifié le

Sacré avec les Indianapolis Colts en 2007, Peyton Manning va retrouver la finale du SuperBowl avec Denver. Intenables depuis le début de la saison, les Broncos ont battu (26-16) les New England Patriots en finale de l'AFC, dans un duel très attendu entre Manning et Tom Brady, sacrée en 2002, 2004 et 2005. Ils seront donc, le 2 février prochain, dans le stade d'East Rutherford face soit aux San Francisco 49ers, finalistes l'an dernier, soit aux Seattle Seahawks.

John Elway, l'ancienne star de l'équipe devenue patron du club et à l'origine de la venue de Peyton Manning, peut se frotter les mains. Ses Broncos ont une chance fabuleuse de revenir au sommet de la NFL, eux qui ont été sacrés pour la dernière fois en 1999, date de leur dernier doublé. Depuis, ils ne sont plus revenus en finale du SuperBowl. Ce sera chose faite dans quinze jours à East Rutherford.

Dans le duel si attendu entre deux des meilleurs quaterbacks de ces dernières années, la partie a rapidement tourné à l'avantage de Manning, aux dépens de Tom Brady. A l'arrivée, la star des Broncos finit avec 400 yards de gain à la passe, et deux touchdowns, contre seulement 277 yards (et un TD) à son homologue. Privés d'avancées dans les airs, les Patriots n'ont même pas pu se réfugier dans le jeu au sol, là aussi dominé par Denver avec une belle variation et des courses perforantes de Knowshon Moreno, auteur de 59 yards de gain, bien épaulé par Montee Ball, auteur de 41 yards de gain en course. De l'autre côté, Vereen et Ridley n'ont ramené que 51 yards aux Patriots.

Menant 20-3 à l'issue du 3e quart-temps, les Broncos n'ont eu qu'à gérer la fin de match pour offrir à Peyton Manning, freiné dans sa progression par de multiples blessures, une résurrection dont les Américains sont friands. Une double résurrection avec celle de Denver, absent du SuperBowl depuis 15 ans.