Cam Newton Carolina passe
Le quarterback des Carolina Panthers est le MVP de la saison de NFL | GRANT HALVERSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Déjà un titre pour Cam Newton

Publié le , modifié le

Le quarterback des Carolina Panthers Cam Newton a sans surprise été élu meilleur joueur de la saison 2015 de la Ligue nationale de football américain (NFL) samedi, à la veille du Super Bowl, opposant son équipe à Denver. Auteur de 35 passes de touchdown et de dix touchdowns, Newton, 26 ans, a également été désigné meilleur joueur offensif de NFL. A la veille du match le plus important de sa carrière, "Superman", comme il est surnommé, n'a pas participé à la cérémonie et les trophées ont été remis à son père.

Newton était en concurrence pour le titre de MVP avec deux autres  quarterbacks, Tom Brady (New England) et Carson Palmer (Arizona), mais il a  reçu 48 voix, contre une seule pour chacun de ses adversaires. Celui qui est présenté comme la future star de la NFL collectionne les  récompenses et distinctions les plus prestigieuses: il avait remporté en 2010  le trophée de meilleur joueur du Championnat universitaire, avait été choisi en  première position de la Draft 2011 et élu meilleur "rookie", ou débutant, de la  saison 2011.

Le titre de meilleur entraîneur est revenu à Ron Rivera qui, à la tête de  Carolina, a remporté 17 matches sur 18 cette saison. Le joueur-vedette des Houston Texans J.J. Watt a été élu meilleur joueur  défensif et Jameis Winston (Tampa Bay Buccaneers) "rookie" de la saison.  Lors de la même soirée, la promotion 2016 pour le "Hall of Fame" qui  distingue les meilleurs de l'histoire, a été dévoilée et comprend Brett Favre,  ancien quarterback des Green Bay Packers et triple MVP de NFL. Il sera notamment accompagné, de manière posthume, par Ken Stabler, ancien  quarterback des Oakland Raiders décédé en 2015 et dont la famille a révélé  cette semaine qu'il souffrait d'encéphalopathie traumatique chronique, un  trouble cérébral provoqué par les chocs répétés à la tête que reçoivent les  joueurs.

AFP