Tour de France Fédrigo
La joie de Pierrick Fédrigo | Florent Brard

Fédrigo: "B.Box a réussi son Tour"

Publié le , modifié le

Comme l’an dernier, le palois d’adoption, Pierrick Fédrigo s’est imposé sur le Tour et apporte une deuxième victoire en deux jours pour l’équipe B.Box Bouygues Telecom. Un grand bonheur pour l’un des leaders de l’équipe et pour son directeur sportif Ismaël Mottier. Une journée qui a permis également de bien défendre le maillot à pois de meilleur grimpeur d’Anthony Charteau.

Aux anges lundi avec la victoire de Thomas Voeckler, les B.Box ne trouvent plus les mots avec la victoire de Pierrick Fédrigo. "C’est une des plus belles journées de ma carrière. Une fois de plus, comme l’an dernier, il y avait Aspin et le Tourmalet au programme. Et cela m’a encore réussi", a expliqué le coureur originaire de Marmande.

"J'ai attaqué quand on est revenu au pied du Tourmalet, je sentais que c'était ma journée. Les supporteurs étaient là, la famille aussi. Je me devais d'être devant, je me sentais euphorique. J'avais raté un peu mon Tour, je n'étais pas très bien. J'ai voulu me rassurer l'autre jour (samedi) en faisant l'échappée avec Flecha et Chavanel", a-t-il ajouté le sourire aux lèvres.

"En fait, Christophe Moreau a enroulé dans les derniers kilomètres. Je suis resté concentré jusqu’au bout. J’ai un peu frotté à la fin avec l’Italien Cunego. C’est grandiose. J’avais une telle envie de gagner. En plus, Anthony est tout près du maillot à pois. On peut dire que l’équipe B.Box a réussi son Tour de France", conclut-il.

Un bonheur partagé par son directeur sportif Ismaël Mottier : "Cela s’est fait à la pédale depuis deux jours, que ce soit pour Thomas ou pour Pierrick. Il fallait garder les nerfs solides et ils l’ont fait. Ils sont restés vigilants. C’est un superbe Tour pour nous".

Un sourire présent également sur le visage d’Anthony Charteau. "C’est extraordinaire pour B.Box. On a bien maîtrisé le début de course pour la quête au maillot à pois. Il n’y a plus que Christophe Moreau (Caisse d’épargne) a maîtrisé. Mais, il y a encore beaucoup de travail. Il faudra être vigilant jeudi", a précisé le capitaine de route des bleus et blancs.

Gilles Gaillard