Novak Djokovic et Roger Federer
Combat des chefs mémorable entre Novak Djokovic et Roger Federer | AFP - Jacques Demarthon

Federer: "Un match immense"

Publié le , modifié le

"Je me suis régalé, je m'estime privilégié de pouvoir vivre de tels moments." Après sa victoire sur Novak Djokovic, Roger Federer ne cachait pas son bonheur, qui allait bien au-delà du simple résultat de sa qualification pour la finale de Roland-Garros, sa 23e en Grand Chelem: "En termes d'importance c'était un match immense, un des plus attendus de ma carrière."

- Avez-vous conscience d'avoir réussi un match énorme?
- "Oui. On a évolué à un très haut niveau pendant très longtemps. Je voulais rendre le combat le plus physique possible. Le premier set a été immense. Novak avait beaucoup de pression et il a été très bon. Il l'a super bien gérée. Je lui ai dit que son record parle tout seul. On a fait un super match, je me suis régalé, je m'estime privilégié de pouvoir vivre de tels moments."

- Est-ce votre meilleur match sur terre battue de votre carrière?
- "En termes d'importance c'était un match immense, un des plus attendus de ma carrière. Ca rend la victoire très spéciale. Je suis très fier de ma performance. C'était un grand match, après que ce soit le N.1, le N.2 ou le N.27, ça m'est complètement égal. Ce qui compte c'est que joue très bien. Je bouge bien, je ne suis jamais stressé."

- Quelles ont été les clés de la victoire?
- "La fin du premier set et le début du deuxième ont été déterminants. Je ne donne pas facilement un match quand j'ai deux sets d'avance. Honnêtement j'étais confiant, je n'ai jamais pensé que ce match pouvait m'échapper. A la fin, ça a été un combat mental aussi. On savait qu'à la fin du quatrième set c'était fini quoiqu'il arrive, à cause de l'obscurité. Il y avait cette menace de devoir revenir demain. Je suis soulagé que ce ne soit pas le cas."

- Le public vous a beaucoup aidé?
- "Enormément même. La façon dont le public me soutient ici est juste phénoménale. En Suisse on pourrait peut-être considérer ça comme normal. Mais recevoir une telle ovation à l'étranger, ça me rend très heureux et très fier. ça nourrit ma motivation dans le match même mais aussi pour continuer à jouer le plus longtemps possible."

- Comment voyez-vous la finale contre Nadal?
- "J'attends ça avec impatience car "Rafa" est mon véritable rival depuis toutes ces années. Pour qu'une finale de Roland-Garros soit vraiment spéciale il a besoin d'y être en finale. C'est l'affiche que j'espérais. Je sais que ce ne sera pas une promenade de santé. Mais même quand je n'ai gagné que quatre jeux contre lui en 2008, je ne me suis jamais découragé. C'est pourquoi j'ai gagné ici en 2009 un des titres les plus importants de ma vie. Là j'ai une nouvelle opportunité. Je sais que je vais devoir jouer un tennis extraordinaire."

Voir la video

Isabelle Trancoën