Roger Federer en mode revers
Roger Federer a fait forte impression contre Stanislas Wawrinka | AFP - Miguel Medina

Federer sans faire de bruit

Publié le , modifié le

Face à son compatriote Stanislas Wawrinka (N.14) Roger Federer n’a pas fait de détail pour s'imposer : 6-3, 6-2, 7-5 en 1h46. L’ancien numéro 1 mondial s’est qualifié pour le 28e quart de finale de Grand Chelem consécutif sans perdre un set. Il y retrouvera le vainqueur du match entre Gaël Monfils (N.9) et David Ferrer (N.7).

Il avance sans faire de bruit. Avec son statut d’outsider, derrière les deux bêtes de foire que sont Novak Djokovic (N.2) ou Rafael Nadal (N.1), Roger Federer joue décomplexé. Pour la première fois depuis six ans, l’étiquette d’archi-favori ne lui colle pas à la peau et ça lui va très bien. Face à Stanislas Wawrinka sur le court Philippe Chatrier, l'originaire de Bâle a rendu une copie presque parfaite : 6-3, 6-2, 7-5. Après ses succès sur Lopez, Teixeira et Tipsarevic, Federer rallie les quarts de finale sans avoir perdu un seul set. Chapeau !

Federer-Wawrinka, c’est l’éternelle rengaine. Même à son meilleur niveau Stanislas Wawrinka apparaît toujours impuissant face à la maîtrise de son aîné. En l’espace de dix confrontations, l’Helvète ne s’est imposé qu’à une occasion, au Masters de Monte-Carlo en 2009. Et encore, Federer était arrivé en Principauté à cours de préparation, une semaine après son mariage… Le problème de Wawrinka ? Posséder un jeu trop similaire à celui de l’ancien numéro 1 mondial. Un jeu en cadences, un revers à une main, le toucher de balle en moins. Surtout, son respect de Federer l'amène le plus souvent à nourrir un complexe d'infériorité, encore visible ce dimanche.

Sous un soleil de plomb, Roger Federer a récité ses gammes. Loin de susciter autant de curiosité médiatique que les années précédentes, le vainqueur de seize Grand Chelems a joué avec une facilité stupéfiante. Un premier break à 2-1 et un premier set bouclé 6-2 en 25 minutes. Le scénario de la deuxième manche était quasi-identique. En ravissant la mise en jeu de son adversaire à 1-1, « Rodgeur » a assuré l’essentiel et à déroulé jusqu’en fin de set.

L’excès de politesse de Wawrinka

Dans la troisième manche pourtant, Wawrinka se révolte. Comme face à Jo-Wilfried Tsonga au tour précédent, le Suisse trouve les zones qui font mal et fait plier Federer sur son service. La tête de série numéro 14 mène 4-1 et croit bien pouvoir créer une petite surprise. Mais le vainqueur de l'édition 2009 réagit rapidement et profite des gentillesses de son compatriote. Un nouveau break à 5-5 lui assure sa qualification. Tout va bien dans le meilleur des mondes pour Roger Federer qui se qualifie pour son 28e quart de finale consécutif en Grand Chelem (record absolu). Au prochain tour, il retrouvera Gaël Monfils ou David Ferrer, deux adversaires qui lui ont toujours réussi.

Federer gagne du temps sur la concurrence
En quatre tours lors de cette édition 2011 Roger Federer a passé un temps record sur le court. 1h59 contre Feliciano Lopez, 1h24 contre Teixeira, 1h28 contre Tipsarevic et 1h46 contre Wawrinka. Un total de 6h37 passées sur les courts de la Porte d'Auteuil. Le Suisse sait économiser son physique !

Voir la video