Roger Federer
Roger Federer | AFP

Federer, la force tranquille

Publié le , modifié le

Roger Federer (N.2) n’a toujours pas perdu un set après trois tours. Le Suisse s’est débarrassé sans forcer de Julien Benneteau (N.32), 6-3, 6-4, 7-5, au terme d’une partie bien maîtrisée, pour accéder aux huitièmes de finale des Internationaux de France.

Au petit trot, Roger Federer a disposé d’un Julien Benneteau trop vite résigné. Diminué par une blessure à la jambe contractée lors du match précédent face à Tobias Kamke, le Bressan n’avait pas assez d’arguments à opposer au maestro bâlois qui a fait la course en tête. Federer a porté l’estocade quasiment quand il le voulait, accélérant en coup droit comme à ses plus beaux jours. Le match a duré 1h31, chaque set étant plié en une demi-heure. En 15 participations, Federer n'avait jamais perdu aussi peu de jeux (23) pour aller en huitièmes.

Parcours idéal

Bénéficiant d’un tirage très favorable, l’homme aux 17 titres du Grand Chelem en profite pour s’économiser avant la deuxième semaine. Il sait qu’il n’affrontera ni Nadal (N.3) ni Djokovic (N.1) avant la finale, et il mène 14 victoires à zéro contre David Ferrer qu’il pourrait rencontrer en demi-finales. Son prochain adversaire ? Gilles Simon (N.15) ou l’Américain Sam Querrey. De quoi espérer voyager loin.

Vidéo: La réaction de Julien Benneteau

Voir la video

Vidéo: La réaction de Roger Federer

Voir la video