Pierre Rolland
Pierre Rolland à l'attaque lors de la 8e étape | AFP - Pascal Guyot

Europcar satisfait, la FDJ déçue

Publié le , modifié le

Les Sky de Christopher Froome et de Richie Porte ont écrasé la concurrence samedi lors de la 8e étape du Tour entre Castres et Ax-3-Domaines. Derrière, les coureurs français ont essayé de limiter la casse. Si le manager d’Europcar Jean-René Bernaudeau est content de la performance de Pierre Rolland, c’est plutôt la soupe à la grimace du côté de la FDJ.fr puisque Thibaut Pinot a perdu six minutes dans la bataille.

"Pierre Rolland a montré qu’il était au rendez-vous", confie Jean-René Bernaudeau. "Je suis satisfait. Vous savez la première étape de montagne est toujours particulière. C’est toujours l’interrogation. Beaucoup ne l’encaissent pas. Certains seront mieux demain".

"Pierre est à la hauteur de mes espérances pour ce premier jour. Beaucoup de favoris ont perdu gros comme Evans, Van Garderen ou encore Contador. Mais il ne faut pas les juger. Il y a des écarts", rajoute l’ancien meilleur jeune du Tour de France 1979. "Froome met une minute au deuxième. Pierre est à deux minutes des meilleurs. C’est très bien".

Bernaudeau: "La priorité c'est le général"

Et si pour Bernaudeau le premier objectif pour Rolland est de bien figurer à Paris au classement général. Il ne ferme pas non plus la porte pour l’obtention du maillot de meilleur grimpeur. "Le maillot à pois sera la conséquence du général. Un peu comme pour Thomas Voeckler l’an passé. On verra au dernier moment si c’est jouable. Mais on ne peut à quinze jours de Paris de parler de maillot à pois".

Quant aux performances contrastées de son capitaine de route, Thomas Voeckler, il ne s’inquiète pas. "Il a tenté d’attaquer.  Mais il ne devait pas avoir les jambes qu’il croyait. Je ne suis pas inquiet pour Thomas. Il a des réserves", conclut-il.

Bricaud: "Thibaut va se racheter"

En revanche, la journée a été compliquée pour l’équipe de la FDJ.fr et notamment pour son leader Thibaut Pinot. Toujours dans le groupe des leaders en haut du Col de Pailhères, le dixième du Tour de France 2012 a craqué dans la descente pour rallier Ax-les-Thermes et avec personne pour l'aider de sa formation. Il termine finalement 30e de l’étape à six minutes de Froome.

"C’est certain que perdre six minutes sur Froome dès le premier jour, c est une grosse déception", analyse Thierry Bricaud, l’un des directeurs sportifs de la FDJ.fr. "Thibaut sait qu’il va falloir qu’il se rachète. C’est un coureur d’orgueil. Ce n'est pas fini pour lui".

Vidéo: Rolland a essayé

Voir la vidéo-->Voir la video

Gilles Gaillard