Xabi Alonso - Euro 2012
Xabi Alonso a fêté sa 100e cape par un doublé face à l'équipe de France (2-0) | AFP - JEFF PACHOUD

Xabi Alonso : le bourreau des Bleus

Publié le , modifié le

Pour sa 100e sélection, Xabi Alonso a soigné ses statistiques en inscrivant les deux buts de la Roja. D'une tête piquée et d'un pénalty, il a anéanti les espoirs tricolores.

Non, Xabi Alonso n'était pas seul. Non, il n'a pas fait basculer le quart de finale entre l'Espagne et la France grâce à ses deux jambes. Mais en inscrivant l'ouverture du score dès la 19e minute, alors que les Bleus avaient une formation très défensive, il a mis un terme aux velléités tricolores bien trop tôt. En première mi-temps, il est parvenu à mettre au fond la seule véritable occasion des joueurs de Vincente del Bosque. Sur un centre de Jordi Alba, qui s'était défait de Debuchy, il place une tête piquée rageuse qui prend Lloris à contre-pied. Un coup du sort terrible pour la France qui était venue jouer le nul en première période. Conscient de sa prestation, il a reconnu que l'ouverture du score précoce avait fait tourner la rencontre : "Dans ce type de match, nous savons répondre. Du début jusqu'à la fin, nous  avons contrôlé la partie. C'est sûr qu'obtenir un but rapidement et de mener au  score facilite tout"

Xabi ALonso : "C'est la vie ou la mort sur tous les matchs"

Son but a été le grain de sel qui est venu perturber le schéma tactique des joueurs de Laurent Blanc. Dès lors, les coéquipiers d'Andres Iniesta se sont permis de faire tourner le ballon et de "gérer le score". Pas besoin de s'exposer lorsque son équipe mène à la marque. Habile dans le jeu, le milieu de terrain du Real Madrid a pris confiance tout au long de la rencontre. Un peu après la mi-temps, il tentait une frappe pleine d'audace d'une quarantaine de mètres.

Pour sa 100e cape sous le maillot national, il a livré une partition sans fausse note. C'est sans surprise que ses partenaires le laissaient s'élancer en fin de rencontre pour transformer un pénalty suite à une faute de Réveillère sur Pedro. Forcément de quoi être satisfait à l'issue de la rencontre : "Personnellement, je suis très satisfait de ma 100e sélection et par les buts. Mais par-dessus tout, parce que nous sommes en demies. A ce stade, c'est  la vie ou la mort à tous les matches. Sans avoir trop d'occasions, nous avons  totalement contrôlé". (2-0) score finale, et deux buts de Xabi Alonso. Dans la Donbass Arena, le matador ibère s'est chargé de la mise à mort du coq français.