France Espoirs Roux 082010
L'attaquant des Bleuets Nolan Roux | AFP - FRANK PERRY

Vent du Nord sur les Espoirs

Publié le , modifié le

Les coups du sort s'acharnent sur l'équipe de France Espoirs dans ces qualifications à l'Euro-2011. Dos au mur face à la Belgique, les Bleuets ont flanché. Malgré une évidente volonté, c'est le voisin belge s'est imposé 1-0 (Mokulu Tembe 8e) et revient au contact de l'Ukraine, leader du groupe 8. La France doit désormais remporter ses deux derniers matches pour espérer arracher son billet pour les barrages.

La saison de Ligue 1 démarre à peine que les premières échéances importantes sont là. Le tour préliminaire des Coupes européennes pour les clubs et les éliminatoires de l'Euro pour les équipes nationales. En petite forme physique, les Bleuets avaient ainsi tout à craindre de la réception des Belges dans la course à la qualification pour l'Euro-2011. Mokulu Tembe leur donnait raison dès la 8e minute en héritant d'un excellent ballon dans le dos de la défense. Le buteur belge ne se faisait pas prier pour crucifier Johan Carrasso, par ailleurs décisif sur de nombreuses occasions de Mununga dans cette premier mi-temps (3e, 28e). Les Bleuets frôlaient la correctionnelle mais restaient en vie.

Passé ce terrible vent du nord, les Espoirs mettaient le bleu de chauffe. Répondant au défi physique, ils bousculaient enfin la Belgique mais sans aller au bout de son idée. Trop brouillon, les Bleuets n'allaient jamais réussir à recoller malgré les ultimes tentatives de Ngog (78e) et Roux (81e). Il reste trois semaines aux joueurs pour trouver les armes de s'imposer en Ukraine et face à Malte. "Nous étions juste physiquement mais on a surtout manqué de justesse, a expliqué le sélectionneur français Erick Mombaerts. Je n'ai rien à reprocher aux joueurs. Ils ont tout donné mais il y a eu trop de mauvais choix. J'avais raison de craindre les Belges malheureusement on n'a plus notre destin en main.".

Déclarations
Erick Mombaerts
(sélectionneur de l'équipe de  France Espoirs): "Il y avait un piège, jouer en août, et on est tombé dedans.  Les Belges ont repris plus tôt que nous, ils avaient plus de rythme, et on a  pioché physiquement. On a manqué de lucidité surtout. On a fait trop d'erreurs  dans le jeu de passes. Il faut rendre hommage à notre adversaire qui était  meilleur que nous, il a su gagner les duels, il a mis plus d'engagement, on  était en-dessous. Ce n'était pas prévu forcément, il faudra faire sans doute un  énorme match en Ukraine pour espérer quelque chose. Il y a beaucoup de  déception".

Nolan Roux (attaquant de l'équipe de France  Espoirs): "On prend un but assez tôt mais on ne se démobilise pas. On savait  qu'il fallait marquer et gagner ce match, on a essayé jusqu'à la fin de le  faire. Malheureusement, on n'a pas eu assez d'occasions franches. Certains ont  repris le championnat, d'autres non. Ca peut jouer, mais l'équipe avait vraiment  envie donc c'est dommage. C'est chiant une défaite comme ça, surtout avec un but  d'entrée de jeu. Il y a encore moyen d'aller à l'Euro. Tant qu'il y a de  l'espoir, ça se joue."

Jean-François de Sart (sélectionneur de la Belgique Espoirs): "C'est une  très belle victoire, on a fait le match pratiquement parfait, l'organisation  était là. Chaque joueur devait remplir sa tâche à la perfection, et tout le  monde l'a fait avec efficacité et envie. Je félicite tout mon groupe, également  les remplaçants. Notre seule chance de nous qualifier était de faire six sur six  pour les deux derniers matches et d'espérer une victoire de la France en  Ukraine. Il nous reste un match à gagner et on va être supporteurs de la France  à Kiev. On était venu ici sans pression, avec la volonté de faire le meilleur  match possible. Ca nous a réussi et nous en sommes très heureux. C'est une  victoire collective. Je pense que les Bleuets avaient fait un meilleur match  chez nous qu'ici."