Arsenal Van Persie joie LDC 122011
Le buteur néerlandais d'Arsenal Robin Van Persie | AFP - CARL DE SOUZA

Van Persie booste Arsenal

Publié le , modifié le

Robin Van Persie a revigoré Arsenal à trois jours du déplacement à Marseille en Ligue des champions, avec un doublé qui a donné aux "Gunners" un succès précieux sur Sunderland, 2 à 1, ce dimanche en Championnat d'Angleterre. Le choc entre Newcastle et Tottenham s'est terminé sur un score de parité (2-2) au terme d'une rencontre enlevée. Les deux formations restent à distance du trio de tête.

Robin Van Persie est bien l'arme fatale des Gunners. Le gaucher néerlandais a d'abord marqué d'un tir du droit, après seulement 29 secondes de jeu, le but le plus rapide de l'histoire de son club en Premier League, sur une passe de l'ex-Lillois Gervinho. Alors que les "Black Cats" étaient revenus à la marque grâce à un coup franc de Larsson (31e), Van Persie a donné les trois points aux Londoniens en fin de match, lui aussi sur un coup de pied arrêté, superbement frappé dans la lucarne (81e). Grâce à cette victoire, la troisième seulement en huit journées, Arsenal remonte à la dixième place, à douze points du leader Manchester City. Dès la 12e minute, Van Persie avait été à deux doigts de doubler la mise, ce qui aurait peut-être assuré à son équipe un après-midi tranquille, mais son action, de grande classe - un contrôle orienté dos au but suivi d'un lob du droit - a échoué sur le poteau. L'égalisation de Sunderland contre le cours du jeu a donné un coup au moral des Londoniens, qui auraient même été menés au score à la mi-temps sans une parade réflexe de Szczesny sur une tête à bout portant de Cattermole (34e). 

Van Persie "fidèle" à Arsenal

En seconde période, les joueurs d'Arsène Wenger ont monopolisé le ballon, tout en continuant à se faire quelques frayeurs à cause d'une défense diminuée par les absences de Sagna, Djourou, Vermaelen, et toujours aussi fébrile, au sein de laquelle l'Allemand Mertesacker tarde à trouver ses marques. Ils sont devenus plus dangereux après l'entrée en jeu d'Arshavin, auteur d'un beau slalom terminé par un tir de peu à côté (73e). Le but de Van Persie, son cinquième de l'année en championnat, a donné aux "Gunners" une victoire méritée sur le 17e au classement. "Nous en avions bien besoin. Les vingt premières minutes ont été très bonnes et puis nous avons un peu baissé. Nous les avons laissé revenir dans le match et nous avons un peu souffert", a commenté le héros de la journée. Dans le programme officiel d'avant-match, le Néerlandais avait pris la peine de démentir de récentes rumeurs l'annonçant sur le départ. "J'ai entendu pas mal de commentaires. J'ai cru que ça passerait, mais ça a au contraire pris de l'ampleur. J'ai donc pensé que c'était le moment de corriger. Je suis ici depuis huit ans, s'il y a bien un joueur fidèle, c'est moi", a-t-il confirmé à la fin du match au micro de Sky Sports.

Newcastle et Tottenham, c'est sérieux

Les deux outsiders Newcastle et Tottenham se sont séparés sur un nul (2-2) après un match extrêmement animés où les "Spurs" ont mené deux fois. Les "Magpies", quatrièmes, sont toujours invaincus, comme Manchester City. Les deux formations s'affirment en tous cas comme des prétendants possibles à la Ligue des champions vu leur potentiel et leur propension à développer un football offensif. Démonstration en a été faite ce dimanche à Saint-James Park où les attaquants se sont régalés: Van Der Vaart a ouvert la marque sur penalty (40e) avant que Demba Ba égalise (47e). Jermaine Defoe a redonner l'avantage aux Spurs (67e) mais Ameobi a sauvé les siens à quatre minutes du terme (2-2).

AFP