Belgique Lukaku
Lukaku buteur avec la Belgique | EMMANUEL DUNAND / AFP

Une Belgique peu convaincante

Publié le , modifié le

Cinq jours après son succès en Suisse (1-2), la Belgique a été tenue en échec par la Finlande 1-1 en match de préparation à l'Euro mercredi au stade Roi Baudouin à Bruxelles. Dominateurs les Belges se sont faits surprendre à la 54e minute sur un but de Kasper Hamalainen. Les hommes de Wilmots ont cravaché pour égaliser. Finalement Romelu Lukaku, entré en jeu dix minutes plus tôt, a libéré les Diables Rouges à la 89e minute. La Belgique terminera sa préparation par un match contre la Norvège dimanche.

La promesse suisse est restée sans lendemain. La victoire plutôt convaincante de samedi dernier (1-2) est déjà oubliée après les égarements constatés mercredi contre la Finlande. Deuxième au classement Fifa, la Belgique a bien failli être surprise par la 61e nation mondiale. Romelu Lukaku n'a répondu qu'à la 89e minute à un but de Kasper Hamalaïnen inscrit peu avant l'heure de jeu. Un but qui a mis en évidence le manque de fiabilité de la charnière centrale Vermaelen-Denayer. Pas de quoi rassurer les supporteurs belges qui redoutent que l'axe défensif soit le talon d'Achille de cette équipe, après les forfaits de quatre défenseurs centraux (Kompany, Engels, Boyata et Lombaerts).

Le sélectionneur, Marc Wilmots, avait décidé de titulariser Mitchy Batshuayi en pointe. Le Marseillais s'est signalé dès la 6e minute par une reprise trop enlevée et a été bien près d'ouvrir la marque à la 40e quand sa reprise de la tête échoua sur le poteau du but défendu par Lukas Hradecky. Globalement, "Batsman" a été pourtant peu servi en ballons exploitables, les créateurs belges (Hazard, De Bruyne et Origi) étant constamment privés d'espace par le double rideau défensif déployé par le sélectionneur Hans Backe.

Devant un stade à moitié vide - "le prix des places est trop élevé", s'était plaint Wilmots - et face à un adversaire qui restait sur quatre défaites, les Diables ont donc éprouvé des difficultés à emballer le match. Malgré une douzaine d'occasions et le but tardif de Lukaku, les Belges ont confirmé leurs récurrentes difficultés face à des adversaires regroupés devant leur but. Les Finlandais ne sont effectivement que très rarement sortis de leur moitié de terrain mais à chaque fois, la défense belge est apparue fébrile. Inquiétant douze jours avant leur entrée en lice à l'Euro, le 13 juin à Lyon face à l'Italie.

francetv sport @francetvsport

Euro