Platini Michel visage 03 2010
Michel Platini, président de l'UEFA | AFP - Jack Guez

Toulouse et Saint-Etienne repêchées

Publié le , modifié le

Toulouse et Saint-Etienne ont été repêchées par le comité exécutif de l'UEFA comme villes hôtes de l'Euro-2016, ce qui porte de 9 à 11 le nombre de sites retenus en France pour cette compétition.. C'est ce qu'a indiqué jeudi Michel Platini qui a indiqué que le comité avait pris acte des réclamations portées par ces deux villes préalablement désignées comme "villes de réserve".

L'intégration des recalés, acceptée à l'unanimité par le comité exécutif del'UEFA, est notamment justifiée par le fait que l'Euro-2016 sera le premierchampionnat d'Europe des nations à 24 équipes. La dernière édition à 16 équipesaura lieu à l'été 2012 en Ukraine et en Pologne. Le nombre de matches passeainsi de 31 à 51 pendant cette compétition.

 Le 20 mai dernier, la Fédération française de football, par le biais de son conseil fédéral, avait initialement retenu 9 villes hôtes "titulaires" sur les 11 dossiers présentés, conformément au cahier des charges de l'UEFA: Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nice, Paris et Saint-Denis.  

Toulouse et Saint-Etienne avaient alors été écartées et donc désignées "villes de réserve". Ce choix avait suscité une grande colère des pouvoirs municipaux et sportifs des communes laissées sur le banc des remplaçants. D'autant que certains arguments avancés pouvaient être sujets à controverse, notamment celui de la répartition géographique (les choix conjugués de Lille et Lens démentaient cette assertion). Toulouse par l'importance de sa métropole et son dynamisme, tout comme Saint-Étienne, place forte du football français, avaient toute légitimité à prétendre rejoindre le panel des villes choisies pour cet Euro 2016. Les deux vilels avaient d'ailleures  déposé des recours gracieux qui devaient être soumis au conseil fédéral de la FFF de ce vendredi. Mais la décision de l'UEFA, annoncée ce jeudi, règle le problème. Platini et l'UEFA ont donc choisi de couper court à la polémique. 

Déclarations

Pierre Cohen (maire de Toulouse) "Nous nous réjouissons d'avoir été entendus par Michel Platini et l'UEFA.. L'Euro-2016 passera donc par la quatrième ville de France et ce n'est que justice",

Martin Malvy (Président de la Région Midi-Pyrénées):   "Je suis juste ravi. Le bon sens a triomphé, je m'en réjouis et je confirme naturellement l'engagement pris par la Région de participer aux investissements nécessaires, qui serviront d'ailleurs ultérieurement à d'autres disciplines"

Maurice Vincent (maire de Saint-Étienne):  "Je suis très satisfait par cette décision de l'UEFA, une très bonne décision qui réjouit tous les Stéphanois, qu'ils aiment le football  ou pas. Quand on a une ville reconnue pour le football , qu'on va avoir un stade dans les temps, un comité de promotion avec les meilleurs joueurs français de ces dernières années, il y avait de quoi être surpris. Cette décision rétablit l'équilibre",