La joie des joueurs de Tottenham
La joie des joueurs de Tottenham | IAN KINGTON / AFP

Tottenham attend les Blues

Publié le , modifié le

Retour à la Premier League samedi avec un bouillant derby londonien entre Tottenham et Chelsea pour le compte de la 8e journée. En embuscade à cinq points des Blues, les Spurs espèrent bien être les premiers à faire chuter le leader cette saison.

Quand Chelsea a soulevé le trophée de la Ligue des champions, cela n'a pas fait que des heureux en Angleterre. Au premier chef Tottenham qui avait gagné son billet sur le terrain en terminant quatrième de la Premier League mais qui s'est fait souffler sa place par Chelsea, appelé à défendre son trophée. Les retrouvailles à White Hart Lane s'annoncent donc bouillantes d'autant que c'est un des fameux derbies londoniens. L'impatience a gagné l'expérimenté Williams Gallas. "J'attends ce match, comme tout le monde ici. C'est un plaisir de jouer ce type de rencontre. Ces derbies sont très important pour les fans, les joueurs et le club. Je suis sûr que l'atmosphère sera électrique, a-t-il indiqué sur le site officiel des Spurs. Mais nous ne sommes pas là pour une revanche. La saison dernière, on a fait de notre mieux pour se qualifier en Ligue des champions et nous avons été malchanceux à la fin car Chelsea a remporté la compétition et a pris notre place." Et Gallas de ressortir le discours habituel sur les trois points en jeu. Surtout, il ne veut pas que les fans s'appuient sur leur victoire à Manchester United. Elle ne reflète pas le niveau de l'équipe actuellement. "Les gens attendent qu'on batte Chelsea après avoir gagné à Old Trafford alors que ce succès à Old Trafford était chanceux. Nous devons encore prouver combien nous sommes bons."

Avec ou sans Lloris ?

Si Gallas ne prend pas ce match comme une revanche, c'est aussi le discours de son coach Andre Villas-Boas, viré de Chelsea en cours de saison. Le Portugais avait été victime l'hiver dernier d'une rébellion des anciens, Lampard en tête, après avoir tenté un rajeunissement de l'effectif au forceps. Un échec d'autant plus vexant que son successeur et ex-adjoint Roberto Di Matteo avait ensuite conduit les "Blues" à la gloire européenne. Villas-Boas a pris bien soin de ne laisser paraître aucune soif de vengeance, en affirmant qu'il ne s'agissait "pas d'une affaire personnelle" et que le derby londonien avait en lui-même "tout pour être spectaculaire". Impressionnant depuis le début de saison, Chelsea va tomber sur une équipe en forme. Après des débuts poussifs, les Spurs ont aligné quatre succès d'affilée, dont un à Manchester United, et remonté à la cinquième place, à cinq points de leur futur adversaire mais à un seul du duo United-City. La grande question sera de nouveau l'identité du titulaire dans les buts de Tottenham. Titulaire surprise avant la trêve internationale, l'apparition Hugo Lloris dans les buts avait coïncidé avec le premier match sans but encaissé des Spurs. Brillant face à l'Espagne (1-1), le portier des Bleus n'est toutefois pas certain de conserver son poste de N.1. Fidèle à son management "rotatif", Andre Villas-Boas pourrait remettre le vétéran américain Brad Friedel dans les buts. S'il l'a laissé entendre dans la semaine, ce n'est pas un hasard...