Fernando Torres - Gerrard - Kuyt
"El Niño" a sorti Liverpool de l'impasse | AFP - IAN KINGTON

Torres sauve Liverpool

Publié le , modifié le

"El Niño" a offert une bouffée d'oxygène capitale aux Reds lors de la 3e journée de Premier League ce dimanche en inscrivant le but de la victoire face à West Bromwich (1-0). Grâce à cette victoire, Liverpool remonte à la 13e place du classement. Dans l'autre match de l'après-midi, la surprise est venue de Sunderland, tombeur de Manchester City (1-0) en toute fin de rencontre (90+4 s.p.). Aston Villa, pour sa part, a dominé Everton (1-0).

Voila les Reds enfin lancés. Apres deux premières journées très difficiles face à Arsenal (1-0) et surtout à Manchester City (0-3) et de gros soucis pour éliminer Trabzonspor en Europa League, le doute avait commencé à s'installer dans les esprits de Steven Gerrard et de ses partenaires.

Tous ne sont pas levés suite à cette moyenne performance face au promu West Brom, mais la victoire et les trois points sont une bouffée d'oxygène énorme alors que le club est en pleine reconstruction après une dernière saison cauchemardesque. Et ce succès, les hommes de Roy Hodgson le doivent avant tout à Fernando Torres, auteur du seul but du match (65). L'Espagnol revient à son meilleur niveau et cette superbe volée va lui faire un bien fou au moral. L'humiliante défaite à Manchester City (3-0) lundi est donc totalement oubliée. Et les Reds sont même passés devant les Citizens au classement après la surprenante défaite de ces derniers à Sunderland (1-0). Les joueurs de Roberto Mancini sont tombés dans le piège des "Black Cats" qui ont très bien défendu toute la rencontre avant de trouver l'ouverture dans les arrêts de jeu grâce à un penalty de Darren Bent (90). Premier revers donc pour les milliardaires de City, qui pointent déjà à cinq points de Chelsea et à trois de Manchester United et Arsenal au classement, après seulement trois journées.

Les progrès entrevus dans le jeu face à Liverpool n'ont pas du tout été suivis et encore une fois, cette équipe ressemblait plus à une somme d'individualités qu'à un vrai groupe. Mancini a encore beaucoup de travail pour amener City au top. Le top, Chelsea ne semble pas décidé à le quitter. Cela fait trois victoires en trois journées pour les Blues même si cette fois ils n'ont inscrit "que" deux buts, par Malouda et Drogba, après deux 6-0 consécutifs. Samedi, Stoke a en effet bien résisté et même parfois bougé le champion en titre, surtout après la pause. Les joueurs de Carlo Ancelotti conservent donc toujours deux points d'avance sur Arsenal et Manchester United. Les Gunners n'ont pas commis les mêmes erreurs que la saison dernière quand ils avaient été totalement bousculés à Blackburn par le jeu ultra-physique des Rovers. Cette fois, ils ont été bien plus solides, notamment dans les duels aériens, et ont inscrit deux buts magnifiques dans leur construction par Walcott et Arshavin. United, de son coté, s'est bien repris après son décevant match nul à Fulham (2-2) dimanche dernier. Samedi, ils ont facilement dominé West Ham, seule équipe avec Stoke à ne pas avoir un seul point cette saison. Surtout, Wayne Rooney est sorti de son mutisme et a marqué son premier but depuis 13 rencontres et 1165 minutes ! Enfin, Aston Villa, humilié à Newcastle (6-0) le week end dernier, a parfaitement rebondi en battant Everton (1-0) dimanche. Les Toffees s'enfoncent eux dans une mini-crise inattendue, avec un point seulement en trois rencontres.

AFP