Nicolas Sarkozy Parc des Princes
Nicolas Sarkozy en discussion avec la maire de Paris Anne Hidaldo sous les yeux de Jean-Claude Blanc | DPPI - JEAN-MARIE HERVIO

Sarkozy estime que le choix des fan zones n'est "pas adapté"

Publié le , modifié le

Le président du parti Les Républicains, Nicolas Sarkozy, a estimé jeudi sur Europe 1 que le choix des fan zones pour l'Euro de foot n'était pas "adapté" et que policiers et gendarmes ont mieux à faire en période d'état d'urgence.

"Il y a quelque chose que je ne peux pas comprendre, d'un côté on nous explique qu'il faut prolonger l'état d'urgence (...) et dans le même temps on nous explique qu'on va faire des fan zones et mettre 100.000 personnes sous la Tour Eiffel", a-t-il expliqué. "Si on est en état d'urgence, il me semble imprudent de faire des fan zones". "On a mieux à faire que d'occuper les gendarmes à garder les fans zones", a-t-il déclaré. "Je pense que le choix de fan zones n'est pas adapté à un pays qui est en état d'urgence", a-t-il insisté.

L'ex-chef de l'Etat s'était déjà montré sceptique sur ces fan zones. "Je suis pour l'organisation, et le maintien de l'Euro en France", a-t-il ajouté, rappelant que cela avait été décidé "sous son quinquennat". "Il faut faire confiance aux autorités de notre pays. Je ne veux pas politiser en quoi que ce soit l'Euro", a-t-il dit. Interrogé sur Karim Benzema, Nicolas Sarkozy a estimé qu'il ne fallait pas "l'accabler" et que celui-ci était sans doute "déçu". L'ancien président de la République sera vendredi au Stade pour "soutenir l'équipe de France", a-t-il précisé.

AFP