Mamadou Sakho portrait équipe de France conférence de presse 08 2010
Mamadou Sakho | AFP - BORIS HORVAT

Sakho: "Se faire tout petit"

Publié le , modifié le

Le défenseur Mamadou Sakho, 20 ans, qui vient d'être appelé pour la deuxième fois en équipe de France, a reçu un conseil de son équipier au Paris SG Claude Makelele, ancien international: "Se faire tout petit". "J'ai 20 ans, j'ai encore beaucoup à travailler, dans la régularité des performances notamment", a-t-il tenu à préciser.

Q: Vous vous attendiez à être si vite appelé en équipe de France ?
R: "Très sincèrement non, je ne pensais pas si tôt. Je pensais un jour être appelé, je travaille pour ça, mais pas si tôt. J'ai 20 ans, j'ai encore beaucoup à travailler, dans la régularité des performances notamment. Etre appelé ici, c'est une grande chance. Je pose beaucoup de questions à des gens comme Philippe Mexès, qui ont plus d'expérience. A ce poste, on fait rarement confiance aux jeunes, c'est normal, ça réclame de l'expérience. Aujourd'hui, il y a des défenseurs meilleurs que moi, plus constants, je suis là pour apprendre. J'ai demandé conseil à des anciens internationaux du PSG, j'ai parlé avec +Make+ (Makelele), il m'a donné des conseils: donner le maximum, se faire petit."

Q: Au PSG, ont dit que même en étant jeune, aux entraînements, vous n'aviez pas peur d'aller tacler Pauleta: et ici ce sera pareil avec les cadres ?
R: "Ce n'est pas la question de mettre des +tampons+ ou non aux cadres, moi j'aime bien donner le maximum, c'est tout. Mais ce n'est pas spécialement viser les grands joueurs ou quoi que ce soit (sourire). Et je ne toucherai pas à Zidane mercredi (qui vient participer à un entraînement) ! C'est une grande chance d'avoir les conseils de Monsieur Zidane, je vais en profiter un maximum et être à l'écoute. Je pense qu'on a conscience de l'importance de l'équipe de France, mais en rajouter une couche avec Zidane, ça ne fait pas de mal".

Q: Ca vous a fait mal d'entendre tout ce qui s'est dit sur le manque de respect des jeunes joueurs après le fiasco de l'Afrique du Sud ?
R: "Je ne me sens pas spécialement visé, je sais d'où je viens. J'ai la chance de pouvoir jouer au PSG, je respecte vraiment tous mes coéquipiers. C'est sûr que ça ne fait pas plaisir d'entendre tout ça. Des jeunes se comportent d'une certaine manière et ça peut laisser penser ça (un manque de repères, ndlr). Mais le sujet du casque audio... On peut aborder d'autres sujets dans le foot plus importants que ça".