Ronaldo propulse le Portugal en 1/2 finale
Ronaldo a été le détonateur de son équipe | AFP - Gabriel Bouys

Ronaldo délivre le Portugal

Publié le , modifié le

Le Portugal s'est qualifié pour les demi-finales de l'Euro en sortant la République Tchèque (1-0) en quarts de finale jeudi à Varsovie. C'est une nouvelle fois Ronaldo qui a libéré une équipe portugaise dominatrice, mais qui eu bien du mal à concrétiser. Tantôt butant sur une solide défense et un Petr Cech très efficaces, tantôt par un excès de maladresse. Jusqu'à ce que Ronaldo, après avoir touché deux fois du bois, n'adresse enfin une tête victorieuse.

Mais si ce furent les Tchèques qui prirent les premières initiatives, les Portugais après quelques minutes de flottement, prirent la possession du ballon même s'ils eurent beaucoup de difficultés face à la densité du milieu de terrain adverse. Les Portugais multipliaient les offensives, par Moutinho Nani ou Meirelles, alors que Ronaldo était bien muselé par une défense qui ne lui laissait que peu d'espaces. Ce sont en effet les Portugais qui se sont procurés les occasions les plus franches. Bien bloqués sur les côtés, les Portugais devaient alors construire dans un petit périmètre et il n'était pas aisé pour eux de trouver des positions favorables. Et lorsqu'ils y parvenaient, il y avait toujours une défenseur tchèque pour intervenir, ou Petr Cech, égal à lui même qui intervint à plusieurs reprises sur des sorties à bout portant. 

Les supporters polonais majoritaires, sans équipe à soutenir après l'élimination nationale au premier tour, avaient pris partie pour les voisins tchèques. Et le capitaine de la Selecçao eut donc droit à sa bordée de sifflets au moment de tirer son premier coup franc, à côté (35e). Deux minutes auparavant il avait tenté un retourné passant déjà à côté des buts du portier tchèque. Il trouvait ensuite la base du poteau de Cech, sur un très beau geste de l'intérieur du pied droit (45 + 1). Et de lever les bras au ciel, comme s'il était maudit. C'était le 4e poteau du tournoi ukraino-polonais. Le 5e venait ensuite en 2e période, quand un coup franc lointain venait encore toucher l'extérieur du poteau du gardien de Chelsea (49e).

Tête libératrice

La deuxième période s'annonçait beaucoup plus consistante pour les Lusitaniens qui se montraient moins attentistes qu'en début de première période et multiplièrent les occasions, sans parvenir toutefois à trouver la faille. Les mouvements portugais faisaient oublier une première période marquée par un étonnant déchet technique des deux côtés. Les Tchèques ne se montraient que très rarement dangereux, que sur quelques contres, mais il leur manquait toujours un dernier geste réussi pour tenter de véritablement porter le danger. 

Le match débutait vraiment en deuxième période avec des vagues portugaises déferlant sur le but tchèque. Les Portugais enfin décidés à accélérer et attaquer, faisaient le forcing à l'image de Nani expédiant une frappe puissante bien boxée par Cech (58e), qui déviait ensuite en corner un tir fusant de Moutinho (64e). Nani enroulait ensuite une frappe qui ratait de peu la lucarne (75e). Puis ce fut la délivrance. Alors que la défense tchèque commençait à se détendre un peu, Moutinho en profitait pour se positionner sur le flanc et adresser un caviar pour Ronaldo, qui parvenait à se démarquer et propulser le ballon dans les cages d'un Petr Cech médusé.

Après ce but, concrétisant enfin la grosse domination portugaise, les hommes de Bento, se montraient prudents, faisant tourner le ballon avec application, sans reculer pour ne pas risquer de se faire piéger. Les Tchèques qui avaient beaucoup donné défensivement ressentaient les effets physiques de leurs efforts. Et ils n'étaient plus en mesure de contrarier le jeu portugais. Le Portugal s'accrochait à son avantage et à une qualification en demi-finales qui peut lui laisser entrevoir quelques espoirs.     

 

Déclarations 

Cristiano Ronaldo (capitaine du Portugal): "Nous avons contrôlé le match, eu beaucoup d'occasions, les Tchèques pas une. On a montré une belle unité sur le terrain et c'est comme ça que nous avons atteint notre but"

Nani (attaquant du Portugal): "Nous avons vraiment bien joué, avec élégance sur le terrain et ça a  été un bel effort collectif. Maintenant, ça va être plus difficile à chaque match mais nous sommes confiants. J'ai eu quelques occasions qui ne sont pas passées loin, mais c'est ça le football, Ronaldo aussi n'est pas passé loin, mais il a mis dans le but à la fin."

Michal Bilek (sélectionneur de l'équipe tchèque):  "Les Portugais ont été meilleurs, plus forts que nous sur le plan footballistique. Leur offensive est très forte. Notre gardien de but Petr Cech a réussi beaucoup d'arrêts mais les forces ont commencé à nous manquer au cours de la seconde période... Les joueurs du Portugal ont été plus rapides, ils parvenaient à se créer des occasions très dangereuses.

Christian Grégoire