Angleterre Arsenal Walcott Theo 042010
La joie du buteur Theo Walcott | AFP - Adrian Dennis

Rencontres décisives au sommet

Publié le , modifié le

Tout se joue ce week-end en Premier League. Arsenal, troisième du classement reçoit le leader Manchester United dimanche à l'Emirates Stadium (15h05) pour le compte de la 35e journée. Un match pour l'honneur du côté des Gunners, qui n'ont plus grand chose à espérer dans la quête du titre, déjà relégués à neuf points de Man U. Autre choc du week-end, l'affrontement attendu samedi (18h30) entre Chelsea, dauphin du championnat, et Tottenham.

Le mariage de Kate et William ne sera pas la seule actualité ce week-end outre-manche. Pour ceux que l'union princière laisse indifférents, il sera possible de suivre l'explosive 35e journée de Premier League. L'Angleterre du football pourra se délecter de deux affiches de premier ordre. D'abord entre Chelsea et Tottenham, samedi à Stamford Bridge. Les coéquipiers de Fernando Torrès, à six points de la tête, peuvent réaliser une belle opération au classement en cas de victoire. D’autant plus que l’affrontement entre Arsenal et les Diables Rouges pourrait laisser des traces. Distancés à la mi-saison sur le trio de tête composé d’Arsenal et des deux Manchester, Chelsea tient l’occasion inespérée de croire à nouveau au titre. Les hommes de Carlors Ancelotti devront cependant triompher d’un obstacle de taille : Tottenham. Et les Spurs ne comptent pas se laisser faire. Avec quatre points de retard sur les Citizens, ils peuvent encore rêver de la dernière place européenne. Pas question pour eux de semer des points en route. Élu meilleur joueur de la saison en Angleterre, Gareth Bale aura l'opportunité de briller une fois de plus. Et pourquoi pas séduire ses futurs patrons ? Les Blues seraient, en effet, intéressés par les talents de la flèche galloise, et seraient prêts à débourser 45 millions d’euros pour s’acheter ses services. 

Evra : "Se méfier de la bête blessée"

La seconde rencontre, certainement la plus importante, se tiendra dimanche entre Arsenal (3e) et Manchester United (1er). Distancé, Arsenal peut encore priver Man U du titre en faisant le jeu de Chelsea. "Vous devez toujours vous méfier d'une bête blessée. C'est quitte ou double pour Arsenal, là est le danger. Il vont vouloir montrer qu'ils peuvent encore remporter le titre." Ses propos viennent de Patrice Evra. Le défenseur de Manchester United a donc mis de l'eau dans son vin depuis sa dernière sortie sur les Londoniens, faisant des joueurs d'Arsène Wenger une équipe "d'enfants" et d'Arsenal un simple "centre de formation". Pourtant, cette déclaration semble empreinte d'un excès de prudence tant la situation est favorable pour les Red Devils, large leader de Premier League, avec six points d'avance sur son dauphin : Chelsea. Même du côté des Gunners, on ne semble plus croire au titre. Arsène Wenger, l'entraîneur des Londoniens, a déjà admis l'idée de finir une septième saison sans titre. Il est vrai qu'avec 9 points de retard à quatre journées de la fin, la mission est impossible. D'autant plus que les joueurs de Sir Ferguson ont affiché une réussite insolente ces dernières journées, restant sur trois matchs sans encaisser de but et 13 rencontres gagnées à domicile. Ils sont également engagés sur une voie royale pour la finale de la Ligue des Champions. Vous avez dit impossible ?

Dans les autres matchs, Manchester City, en embuscade pour une qualification directe en Ligue des Champions reçoit la lanterne rouge West Ham. Liverpool accueille Newcastle à Anfield Road.