Giroud Gignac france allemagne 032016
Olivier Giroud et André-Pierre Gignac associés face à l'Allemagne, le 13 novembre 2015 | AFP

Quel plan B pour l'avant-centre des Bleus à l'Euro ?

Publié le , modifié le

Karim Benzema n'étant toujours pas sélectionnable, Didier Deschamps doit profiter des deux matches amicaux face aux Pays-Bas (vendredi) et la Russie (mardi), pour étudier les différentes possibilités qui s'offrent à lui au poste d'avant-centre. Benzema ou pas, sa mission est de construire l'attaque la plus compétitive lors de l'Euro 2016 (du 10 juin au 10 juillet). André-Pierre Gignac et Olivier Giroud seront plus particulièrement sous pression lors des deux prochains rendez-vous des Bleus.

Pour le moment, le sélectionneur est bien obligé de faire comme si Karim Benzema était privé d'Euro. L'affaire de la sex-tape étant passée par là, le buteur prolifique du Real Madrid sera fixé sur son sort d'ici le 15 avril prochain, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët devant statuer sur son cas avant cette date. Et si les grands décideurs du football tricolore mettent autant de temps à se prononcer, c'est bien parce qu'ils savent que Benzema évolue à un autre niveau que ses camarades attaquants.

Un profil bien particulier

Mais sans l'actuel meilleur buteur français cette saison (26 buts toutes compétitions confondues), quels choix s'offrent à Didier Deschamps ? Il y a bien évidemment Antoine Griezmann qui est devenu incontournable depuis sa première sélection en 2014, ainsi qu'Anthony Martial et Kingsley Coman qui ne cessent de progresser dans des grosses écuries européennes (Manchester United et le Bayern Munich). Il ne faut pas oublier non plus Mathieu Valbuena qui n'a jamais démérité en Bleu, mais qui doit d'abord retrouver son meilleur niveau en club, et qui peut par ailleurs pâtir des retombées médiatiques de la fameuse affaire dont il est victime… 

Griezmann félicité par Giroud
Griezmann félicité par Giroud

Mais si certains d'entre eux (Martial ou Griezmann) pourraient éventuellement se repositionner au centre de l’attaque, ces joueurs ne sont pas des purs attaquants de pointe, et n'ont encore jamais évolué à ce poste en sélection. Plutôt que de tout remanier, Deschamps aura plutôt tendance à faire appel à des joueurs qui sont habitués à jouer avant-centre toute la saison.

Gignac a la cote

Alors que certains avaient enterré ses chances pour l'Euro lorsqu'il est parti s'exiler au Mexique, dans un championnat inconnu dans l'hexagone, André-Pierre Gignac a contre toute attente été rappelé par Deschamps. Il faut dire que ses performances avec les Tigres de Monterrey sont remarquables. Après avoir emmené sa nouvelle équipe jusqu'en finale de la Copa Libertadores, le Français de 30 ans est adulé par les exigeants supporters. Déjà auteur de huit buts en dix rencontres cette saison, dont des buts aussi exceptionnels que décisifs (il a qualifié les Tigres pour les demi-finales de la Ligue Concacaf), Gignac est tout simplement le meilleur joueur du championnat. Buteur face à l'Allemagne (2-0) en novembre dernier, l'ancien joueur de l'OM et de Toulouse bénéficie de la meilleure cote. 

André-Pierre Gignac buteur avec les Bleus
André-Pierre Gignac buteur avec les Bleus

Olivier Giroud est plus jeune (29 ans), et compte plus de sélections que Gignac (45 contre 23), mais il ne vit pas sa plus belle saison, il reste souvent décisif. Avec Arsenal, le natif de Chambéry est impliqué dans un but toutes les 121 minutes, et a ainsi déjà inscrit 12 buts et donné quatre passes décisives. S'il a bien marqué lui aussi face à l'Allemagne, et a fortiori à chacun des trois derniers matches des Bleus, Giroud aura tout intérêt à s'illustrer lors de ces deux matches amicaux s'il souhaite devenir un potentiel choix N.1.

Lacazette et Gameiro à l'affût

Il reste encore à Deschamps de se donner la possibilité d'appeler d'autres avant-centres, à l'instar d'Alexandre Lacazette, voire de Kevin Gameiro. Mais ni le Lyonnais (auteur de 14 buts en L1), ni le Sévillan (auteur de 13 buts en Liga) n'ont été appelés par le sélectionneur, et ont donc moins de chances de pouvoir participer à l'Euro 2016. Toutefois, la blessure d'un joueur, les choix tactiques du staff tricolore et la décision de la FFF au sujet de Karim Benzema peuvent encore changer les plans de Deschamps.

Romain Bonte

Euro