Le sélectionneur de la Moldavie, Engin Firat, mécontent après une décision du corps arbitral
Le sélectionneur de la Moldavie, Engin Firat, mécontent après une décision du corps arbitral | AFP - MUSTAFA YALCIN - ANADOLU AGENCY

Qualifs Euro 2020: Le sélectionneur moldave crie au scandale sur le but de Varane pour une faute de Giroud

Publié le , modifié le

Battue (2-1) jeudi soir au Stade de France par les Bleus après avoir menée (1-0), la Moldavie, via son sélectionneur, n'a pas du tout apprécié une décision de l'arbitre. "Je suis très fâché contre l'arbitre, très fâché, je ne peux pas l'accepter", a clamé Engin Firat, en évoquant le but égalisateur sur lequel Olivier Giroud rentre en contact en l'air avec le portier moldave. "Ça n'aidera pas le football européen si parfois des arbitres pensent qu'ils peuvent faire n'importe quoi face aux petites équipes".

L'action a lieu à la 35e minute. Sur un coup franc frappé par Antoine Griezmann, Olivier Giroud s'élève mais est dominé par le gardien de but moldave Alexei Koselev. Le contact entre les deux hommes est réel, à la limite de la zone des 5.50m et empêche le portier de se saisir du ballon. Derrière, Raphaël Varane hérite du cuir et le pousse de la tête dans le but vide. "C'est une action litigieuse", avouera après le match le défenseur du Real Madrid. "Faute ? Pas faute ? Moi, je ne me suis pas posé de questions. Ça nous a remis sur le chemin pour la victoire."

C'est sans nul doute le tournant de cette rencontre, que les Français avaient pris par le mauvais bout en encaissant un but dès la 9e minute et en étant particulièrement inoffensifs en attaque. Et si le capitaine des Bleus était loin d'être catégorique, c'est bien que ce fait de jeu prêtait à discussions. En effet, traditionnellement, le gardien de but est sensé être protégé par l'arbitre dans ses sorties aériennes lorsque cela se passe dans cette zone des 5.50m. Cela na pas vraiment été le cas sur cette phase de jeu. Mais entre un gardien qui saute vers le ballon et un adversaire qui saute à la verticale, qui heurte l'autre... Reste que cela a fortement déplu au sélectionneur Engin Firat. "Pour être clair, la France a une meilleure équipe, il n'y a rien à dire là-dessus. Mais ce but n'est pas acceptable, pour personne. Et je suis très déçu pour mes joueurs parce que ce but a brisé leur motivation", a-t-il regretté après la rencontre. "Je suis fier des joueurs mais j'aurais voulu qu'ils terminent ce match sur un petit miracle, c'est-à-dire pourquoi pas en prenant un point ici, ce qui aurait donné de la confiance pour la suite".

La Moldavie, dernière du groupe H, nourrissait de bons espoirs en ayant inscrit leur 3e but dans ces éliminatoires, le 2e face à la France, qui s'était imposée (4-1) à l'aller. Seule la formation d'Andorre a pris un but de cette attaque moldave dans cette phase...