La Suisse, pourtant menée 1-0, est parvenue à renverser les Bleuets.

Qualifications Euro espoirs : la Suisse renverse les Bleuets et prend seule la tête du groupe 2

Publié le , modifié le

Dans ce choc du groupe 2 comptant pour les éliminatoires de l'Euro Espoirs 2021, la Suisse est parvenue à renverser les Bleuets de Sylvain Ripoll à Neuchâtel (3-1). Les coéquipiers du Lyonnais Jeff Reine-Adélaïde avaient pourtant su ouvrir le score grâce à un penalty transformé par Odsonne Edouard, mais ont lâché en fin de première mi-temps. La Suisse prend seule la tête du groupe avec 3 points d'avance sur son adversaire du soir.

La course à la qualification pour l'Euro espoirs 2021 ne fait que commencer, pourra-t-on se dire ce mardi soir. En soi, cette défaite des Bleuets face à la Suisse (3-1) n'est pas nécessairement catastrophique. Les coéquipiers d'Alban Lafont sont toujours deuxièmes du groupe 2 après quatre petites journées disputées (sur 10). Mais toujours est-il que les joueurs de Sylvain Ripoll ont mal négocié leur choc des leaders. Et ce n'est pas la faute de la pelouse en synthétique de Neuchâtel ni la supériorité écrasante de leur adversaire qui en est la cause.

Edouard a pourtant donné le ton

Les Espoirs français ont déjoué, curieusement, en fin de première mi-temps après avoir pourtant ouvert le score sur leur première véritable incursion dans la surface suisse. Pour sa première titularisation Nordin, bien en jambes, s'est fait faucher à la 17e minute dans la surface. L'arbitre n'a pas hésité à désigner le point de penalty. D'une subtile panenka, Odsonne Edouard est venu inscrire son 7e but depuis le début des qualifications (1-0), son 11e en 7 sélections.

Des trous d'air qui coûtent cher

Pourtant à l'aise dans le jeu, tentant sans cesse de repartir de l'arrière, les joueurs de Sylvain Ripoll ont perdu leur concentration à un moment crucial. Sur un coup-franc pour la Suisse frappé par Toma, Guillemenot coupe la trajectoire et trompe Alban Lafont en deux temps (1-1, 44e). Une petite minute plus tard, c'est Zeqiri qui vient conclure un contre mené à 300 à l'heure par Lotomba (2-1, 45e). En deux minutes, la défense française a pris l'eau et s'est mise dans le rouge.

En deuxième période, les Bleuets mettent de nouveau le pied sur le ballon mais manquent de vivacité et de rapidité dans les transitions offensives. Zeqiri à nouveau viendra inscrire un 3e but 7 minutes après le retour des vestiaires sur un centre parfaitement repris au point de penalty (3-1, 52e).  Un nouveau trou d'air qui met la France dos au mur. Si Upamecano n'est pas loin de réduire le score de la tête trois minutes plus tard (55e), les Bleuets ne parviennent pas à refaire leur retard. Et peuvent remercier Lafont, auteur notamment d'un superbe arrêt sur une demi-volée puissante de Rüegg (59e).

La décla :

"C'est une grosse déception, on a maîtrisé notre sujet pendant 45 minutes", regrettait Sylvain Ripoll après le coup de sifflet final. "On est absents, on prend un 3e but. Il va falloir qu'on apprenne à être constant et régulier, c'est le problème pour l'instant".