Racisme supporters
Six supporters interpellés en raison d'actes racistes lors de Bulgarie-Angleterre | NIKOLAY DOYCHINOV / AFP

Qualifications Euro 2020 : six supporters interpellés suite aux incidents racistes

Publié le , modifié le

Depuis ce lundi, des actes racistes ont une nouvelle fois secoué la planète football. Lors du match éliminatoire pour l'Euro 2020 entre la Bulgarie et l'Angleterre, des débordements visant certains joueurs anglais ne sont pas passés inaperçus. L'UEFA a ouvert une procédure disciplinaire contre la Bulgarie dès le mardi. Puis la démission du président de la Fédération bulgare a été le deuxième coup de tonnerre dans ce dossier. Ce mercredi, six supporters présents en tribunes lors de la rencontre ont été interpellés.

à voir aussi L'UEFA ouvre une procédure contre la Bulgarie et une enquête disciplinaire contre la Turquie L'UEFA ouvre une procédure contre la Bulgarie et une enquête disciplinaire contre la Turquie

L'enquête prend une nouvelle tournure et est loin d'être terminée. Le commissaire général de la police de Sofia, Georgy Hadzhiev, a déclaré devant des journalistes : "Six personnes sont actuellement détenues, trois sont recherchées et les investigations se poursuivent pour établir la complicité des autres." Les neuf personnes visées ont pu être identifiées grâce à la vidéosurveillance dans le stade Vassil-Levski. Ils auraient notamment adressés des cris de singe et des signes nazis à certains joueurs anglais. Quinze individus seraient au total impliqués dans l'affaire.

Ces incidents ont secoué la Fédération bulgare. A tel point que le président Borislav Mihaylov en a démissionné. Le sélectionneur, Krasimir Balakov, a fini par s'excuser ce mercredi matin, suite aux chants, cris et actes racistes survenus lundi : "C'est un préjugé du passé qui doit être éradiqué à jamais. Je tiens à dire quelque chose de très clair : étant donné qu'il y a eu des insultes, moi, en tant qu'entraîneur de l'équipe nationale, je m'excuse auprès des footballeurs anglais et de tous ceux qui se sont sentis blessés." Indigné, le monde politique s'est exprimé sur les incidents qui doivent être punis "fermement". Le Premier Ministre britannique Boris Johnson a d'ailleurs pris la parole mardi et soutient la procédure mise en place par l'UEFA : "Nous soutenons les appels de la fédération de football en faveur d'une enquête urgente suivie de punitions fermes"

à voir aussi Qualifications Euro 2020 : démission du président de la fédération bulgare, suite aux incidents racistes lors de Bulgarie-Angleterre Qualifications Euro 2020 : démission du président de la fédération bulgare, suite aux incidents racistes lors de Bulgarie-Angleterre

Les joueurs anglais visés ce soir-là ont tenu à l'exprimer sur Twitter, à l'image de Raheem Sterling qui se sent "désolé pour la Bulgarie d'être représentée par des idiots dans leur stade". Ou encore Marcus Rashford qui condamne des actes qui "ne devraient pas exister en 2019". 15 000 personnes ont assisté à la rencontre, où les Three Lions ont largement écrasé la Bulgarie (6-0).

Avec AFP.

France tv sport francetvsport