Sergio Ramos Espagne 2019
Sergio Ramos | AFP

Qualifications Euro 2020 : l'Espagne domine la Suède et reste invaincue

Publié le , modifié le

L'Espagne s'est imposée 3-0 contre la Suède et fait la course en tête dans les éliminatoires de l'Euro 2020. Ils comptent désormais 12 points, 5 de plus que la Suède et la Roumanie, avec quatre victoires en autant de matches.

L'Espagne a consolidé sa première place du groupe F des éliminatoires pour l'Euro 2020 en dominant la Suède à domicile (3-0). Sergio Ramos a ouvert le score sur penalty, avant d'être imité par Alvaro Morata. Mikel Oyarzabal a conclu la belle soirée espagnole. 

Le match : la Suède a longtemps tenu 

Les Suédois ne comptaient pas piéger l'Espagne à son propre jeu. Pour obtenir un résultat au Santiago-Bernabeu, les Scandinaves ont choisi l'approche ultra-défensive. Un bloc très bas pour repousser les vagues adverses. Résultat : 75% de possession pour l'Espagne, 753 passes contre 257, 23 tirs tentés contre 5 pour la Suède ou encore 16 corners. Ils auront tenu une heure avant de céder sur un fait de jeu, et une main de Sebastian Larsson dans sa propre surface. Le capitaine Sergio Ramos s'est chargé de la sentence, prenant à contre-pied Robin Olsen, impérial jusque-là (63e, 1-0). Ils ont craqué dans les dix dernières minutes, avec une intervention ratée de Filip Helander sur Alvaro Morata. Cette fois, Ramos a laissé son ancien coéquipier se faire justice lui-même (2-0, 85e). Mikel Oyarzabal a profité d'une défense suédoise sonnée pour inscrire son premier but en sélection, d'une belle frappe enroulée (87e, 3-0)

Le joueur : Robin Olsen 

Il peut paraître étranger de mettre en lumière un gardien après une défaite 3-0. Mais si la Suède a pu tenir aussi longtemps, c'est en grande partie grâce au portier de l'AS Roma. Robin Olsen a rapidement été sollicité par les attaquants espagnols. Il s'est d'abord envolé pour détourner en corner une frappe enroulée puissante de Fabian Ruiz, le milieu du Napoli. Rebelote dans la minute suivante, avec cette fois une parade devant Dani Parejo, auteur d'une superbe reprise de volée. Il a subi les erreurs de ses partenaires sur les deux premiers buts espagnols, et n'a rien pu faire sur le troisième. 

Les conséquences : l'Espagne prend le large, la Suède menacée

Avec sa quatrième victoire en autant de matches, l'Espagne compte désormais 12 points soit cinq de plus que son adversaire du soir. Et la Suède voit la Roumanie, large vainqueur à Malte (4-0), revenir à hauteur. La différence de buts particulière profite pour l'instant aux Scandinaves, qui se rendra aux îles Féoré en septembre alors que les Roumains recevront l'Espagne. Derrière, la Norvège a signé sa première victoire, 2-0 aux îles Féroé, pour se retrouver à deux longueur de ses rivaux. 

Les résultats de la soirée