L'Espagne a corrigé la Roumanie.

Qualifications Euro 2020 : l'Espagne n'arrange pas les Bleus, l'Italie impériale, le Danemark et la Suisse qualifiés

Publié le , modifié le

Pour son dernier match des qualifications à l'Euro-2020, l'Espagne a corrigé la Roumanie (5-0) et rejoint l'Angleterre, la Belgique, l'Italie et l'Ukraine dans le chapeau 1. Ce succès de la Roja accentue la pression sur les Bleus qui sont désormais sous la menace directe de l'Allemagne. Si la Mannschaft ne perd pas mardi soir face à l'Irlande du Nord, elle poussera la France dans le chapeau 2. L'Italie a, de son côté, signé son 10e succès en 10 matches lors de ces éliminatoires.

Le match : un carton de la Roja qui pousse un peu plus les Bleus vers le chapeau 2

L'Espagne n'a pas eu le temps de douter ce lundi soir face à la Roumanie. Dès la 8e minute de jeu, Fabian Ruiz est venu mettre les hommes de Robert Moreno sur la bonne voie. Avec plus de 70% de possession de balle sur l'ensemble de la partie, la Roja a donné le tournis aux coéquipiers de Ciprian Tatarusanu. Un doublé de Gerard Moreno (33e, 43e) et un but contre son camp de Rus juste avant la pause ont fini d'enterrer les espoirs roumains sur la pelouse du Wanda Metropolitano de Madrid. Oyarzabal a ajouté un 5e but dans le temps additionnel de la deuxième période.

Avec ce large succès, l'Espagne termine première du groupe F avec 20 points et rejoint le clan des six nations qui feront partie du chapeau 1 lors du tirage au sort de l'Euro 2020. Dans le même temps, elle n'arrange pas les affaires de la France : si l'Allemagne (18 points, + 18 buts) ne perd pas mardi soir face à l'Irlande du Nord, la France (19 points, +15 buts) sera définitivement reversée dans le chapeau 2.

La stat : 100%

10 victoires en 10 matches. 37 buts inscrits, 4 encaissés. 30 points sur 30 glanés. La Squadra Azzura a écrasé son groupe J. Ce lundi soir a été un nouvel exemple de cette démonstration qui dure depuis le début des éliminatoires. Les joueurs de Roberto Mancini en ont collé 9 à l'Arménie au stade Renzo Barbera de Palerme (9-1). Immobile, Zaniolo, Barella, Romagnoli, Jorginho, Orsolini et Chiesa ont trouvé le chemin des filets d'Airapetyan. La première fois que sept buteurs différents inscrivent un but lors d'un même match avec la sélection italienne.

La Squadra Azzura n'avait plus inscrit au moins 8 buts dans une rencontre depuis un match face aux Etats-Unis lors des Jeux Olympiques de 1952. Surtout, elle n'avait jamais atteint la barre des 10 victoires sur une année civile dans toute son histoire. Les autres nations européennes sont prévenues.

Ils ont leur ticket pour l'Euro : le Danemark et la Suisse

Tout se jouait lors de cette 10e et dernière journée des éliminatoires dans le groupe D. Et si la Suisse n'a absolument pas tremblé sur la pelouse de Gibraltar (6-1), ce fut plus compliqué pour le Danemark. Malgré un but à 17 minutes du terme de la part de l'ancien toulousain Martin Braithwaite, les hommes d'Age Hareide ont souffert jusqu'au bout du temps additionnel pour sceller leur qualification pour l'Euro 2020. L'égalisation de Doherty à la 85e minute est venue donner un sérieux coup de chaud aux coéquipiers de Christian Eriksen. Mais ceux-ci ont tenu bon et arrachent la deuxième place derrière la Nati.

Les autres résultats :

Irlande - Danemark (qualifié) : 1-1
Malte - Norvège : 1-2
Suède (qualifiée) - Îles Féroé : 3-0
Liechtenstein - Bosnie-Herzégovine : 0-3
Grèce - Finlande (qualifiée) : 2-1
Gibraltar - Suisse (qualifiée) : 1-6