Allemagne - Pays-Bas
Les Pays-Bas renversent l'Allemagne à Hambourg (4-2) | AFP

Qualifications Euro 2020 : Les Pays-Bas renversent l'Allemagne, la Croatie se reprend

Publié le , modifié le

Pour leur troisième match du groupe C, comptant dans les qualifications à l'Euro 2020, les Pays-Bas ont renversé l'Allemagne à Hambourg (4-2) au terme d'une deuxième période complètement folle. Le jeune attaquant de 20 ans Donyell Malen puis Georginio Wijnaldum ont offert la victoire aux Oranje en fin de rencontre. En difficulté dans le Groupe E, la Croatie, finaliste de la dernière coupe du monde, a largement dominé la Slovaquie 4-0, comme la Belgique vainqueur de la modeste équipe de Saint-Marin dans le groupe I.

Allemagne - Pays-Bas est toujours une rencontre très attendue dans le monde du football entre deux nations phares dans le paysage footballistique européen. Dans le Volksparkstadion d'Hambourg, les Oranje de Memphis Depay sont venus prendre leur revanche sur les terres de la Nationalmannschaft. Vaincus lors du match aller 3 buts à 2 dans les dernières secondes, les Pays-Bas ont livré une énorme deuxième période pour claquer quatre pions en 45 minutes à une fébrile défense allemande. 

Une deuxième période de folie 

Menés à la pause par une Allemagne en réussite (1-0), les hommes de Ronald Koeman ont surclassé la Mannschaft en deuxième période, notamment grâce au joueur de Liverpool Georginio Wijnaldum auteur d'un travail remarquable au milieu. Son abattage dans l'entre jeu et sa capacité à accélérer le rythme de la partie ont mis son équipe sur orbite. C'est lui qui a offert la passe décisive à Donyell Malen pour prendre l'avantage à la 79e minute avant de parapher son oeuvre dans les arrêts de jeu. Au départ et à la conclusion d'un super mouvement avec Memphis Depay il a validé le large succès dès Oranje. 

Pourtant la partie avait mal débuté. Bons défensivement et redoutables en attaque rapide, les Allemands marquaient le premier but du match dès la 9e minute avec Serge Gnabry. Subissant les vagues allemandes, Jasper Cillessen sauvait les siens juste avant la pause devant Marco Reus seul aux cinq mètres cinquante. Il était urgent pour Koeman de remettre de l'ordre dans son équipe, et c'était chose faite peu après la pause. Les entrées de Pröpper et Malen ont changé le jeu des Bataves. Sous l'impulsion de Memphis et Wijnaldum, bien aidés par une équipe allemande désorganisée en deuxième période, les Pays-Bas ont réduit le score par Frenkie De Jong (59e) avant même de mener 2-1 (65e). Le défenseur allemand Jonathan Tah est venu tromper son propre gardien Manuel Neuer.

Les hommes de Joachim Löw sont revenus grâce à un penalty transformé par Tony Kroos mais ils n'ont pas tenu pour au moins gagner un point sur cette rencontre. "En première période nous avons eu très peu de possession de balle, ça ne peut pas être notre ambition. Dans l'ensemble ça a été un match très faible de notre part. Nous devrons apprendre de ce mauvais match.", s'est agacé le défenseur allemand Niklas Süle

Avec cette défaite, l'Allemagne reste deuxième du groupe C derrière l'Irlande du Nord, qui pour le moment a remporté ses quatre matches mais n'a toujours pas affronté les Allemands et les Bataves. Les Pays-Bas ont désormais l'occasion de revenir à auteur de leur adversaire du soir en cas de victoire dans trois jours en Estonie, bonne dernière du groupe. 

La Croatie et la Belgique en balade 

En difficulté dans le Groupe E, la Croatie, finaliste de la dernière coupe du monde, a largement dominé la Slovaquie 4-0. Après leur défaite en Hongrie au mois de mars, les Croates n'ont plus le droit à l'erreur et reviennent à hauteur des Hongrois, leaders du groupe avec 9 points.

Face à la modeste équipe de Saint-Marin dans le groupe I, la Belgique sans Eden Hazard a mis du temps à s'envoler mais a déroulé tranquillement pour s'imposer elle aussi 4-0. Michy Batshuayi a inscrit un doublé : sur penalty pour l'ouverture du score à la 43e puis dans le temps additionnel pour le quatrième but belge. Cinquième victoire en cinq matches, la Belgique est tranquillement leader du groupe I devant la Russie qui a battu l'Ecosse 2-1.